Des canons pour bombarder les nuages

Aujourd’hui les présentateurs météo sont des stars, mais dans les civilisations anciennes ceux qui cherchaient à prévoir le temps, comme les chamans, les prêtres et les devins, étaient même vénérés ! Et ce n’était pas pour décider s’il fallait sortir avec des lunettes de soleil ou un parapluie… mais pour savoir si la récolte serait bonne ou s’il y aurait une inondation. Dans presque toutes les mythologies anciennes, les plus importantes divinités avaient un lien avec des phénomènes météorologiques. Ra était le dieu du Soleil dans l’Egypte antique, Indra était la divinité de la pluie dans l’Inde ancienne et les dieux Zeus et Thor, des mythologies grecques et nordiques, lançaient les foudres.

Toutefois l’homme ne s’est pas contenté d’essayer de connaître le temps… il a aussi cherché à le modifier. Tu connais peut être la danse de la pluie, pratiquée par les populations de différentes cultures, notamment par les amérindiens… mais connais-tu les canons anti-grêle, utilisés pour bombarder les nuages et protéger les produits agricoles ?

Imagine un vignoble avec le raisin bien mûr, prêt à être cueilli quand, soudain, survient une tempête de grêle. La récolte est détruite, le travail de plusieurs mois du vigneron a été vain, beaucoup de temps et d’argent sont perdus. C’est donc logique que les vignerons, et les autres agriculteurs, aient cherché depuis longtemps des solutions à ce désastre.

Les grêlons se produisent quand, dans des conditions météorologiques particulières, des gouttelettes d’eau rencontrent des cristaux de glace dans les nuages et aussi quand de la vapeur d’eau se condense sur ces cristaux. Si ce phénomène est intense, des boules de glace de grosse taille (les grêlons) se forment et tombent au sol à cause de leur poids.

Les canons anti-grêle ont été inventés à la fin du XIX siècle, en Autriche. Ce sont des canons qui produisent une onde de choc, qui génère un fort bruit qui se propage dans l’air jusqu’aux nuages. International congress on hail shooting

Cette onde, produite par une explosion à l’intérieur du canon, est censée empêcher la formation de la grêle. Les ondes de choc produites par les canons anti-grêle devraient, en théorie, empêcher les gouttelettes d’eau de se déposer sur les cristaux de glace.

Une autre technique qui devrait fonctionner de la même façon est l’utilisation des générateurs de vortex (un vortex est un gros tourbillon). Ces dispositifs vaporisent dans l’atmosphère des particules d’iodure d’argent, un cristal qui a une structure proche de celle de la glace. Les grêlons devraient alors se former autour de ces nombreux cristaux avec lesquels on arrose les nuages, avec pour résultat d’obtenir beaucoup plus de grêlons mais de taille bien plus petite.

Malheureusement l’efficacité des canons anti-grêle et des générateurs de vortex n’est pas prouvée. Par contre, l’onde de choc causée par les canons anti-grêle crée des nuisances sonores qui dérangent les riverains et la faune sauvage et domestique. Parfois cette onde provoque aussi des fissures sur les murs des habitations. Quant aux générateurs de vortex, on se demande où finissent les cristaux d’iodure d’argent une fois tombés à terre. L’iodure d’argent est un polluant toxique.

A présent, la méthode la plus fiable pour protéger les champs cultivés d’un orage de grêle, s’il n’est pas exceptionnellement violent, est l’utilisation de filets paragrêle, qui empêchent physiquement à la grêle d’atteindre le raisin du vigneron.

Texte de Ludmilla du blog Ludmilla.science. Vous pouvez la suivre sur Twitter et sur Facebook

Dessins de Seedious. Vous pouvez le retrouver sur Facebook

Pour en savoir plus

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/generateur-de-vortex-comment-fonctionne-l-arme-anti-grelons_14148

https://www.change.org/p/stop-aux-nuisances-des-canons-anti-gr%C3%AAle

http://minh.haduong.com/files/Boucher.ea-2014-RapportFinalREAGIR.pdf

https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9o-ing%C3%A9nierie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *