La couleur du sang

Comme tu as pu le découvrir hier avec l’article de Vincent, Halloween rime avec vampires, sorcières ou encore zombies ; des créatures très souvent assoiffées de sang.  Aujourd’hui, je vais te montrer que la couleur de ce sang peut être différente selon les espèces vivantes sur la Terre.

Chez les humains et chez la plupart des mammifères, la couleur du sang est rouge. Mais ce n’est pas le cas pour certaines petites bêtes. Par exemple, la limule a du sang de couleur bleue. On l’appelle d’ailleurs plus communément : crabe au sang bleu.

La limule ou crabe au sang bleu. Source : futura-sciences
La limule ou crabe au sang bleu. Source : futura-sciences

D’une manière plus générale, les arthropodes (famille dont fait partie la limule) et les mollusques ont le sang d’une couleur bleue-verte. Pour considérer la couleur du sang, il faut effectivement différencier les vertébrés des invertébrés.

A quoi sert le sang ?

Le dioxygène (O2), présent dans l’air, est indispensable à la respiration et donc à la vie de la plupart des espèces vivantes.
Le sang a pour rôle essentiel de transporter ce gaz à tout notre organisme. En effet, nos organes (cœur, poumons, muscles etc.) utilisent en permanence du dioxygène pour produire de l’énergie, nécessaire à leur bon fonctionnement.

Le sang est constitué de plasma (55%) dans lequel baignent de nombreuses cellules (45%) : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes.

De gauche à droite : un globule rouge, une plaquette sanguine, un globule blanc. Source : Wikipedia
De gauche à droite : un globule rouge, une plaquette sanguine, un globule blanc. Source : Wikipedia

Ce sont les globules rouges qui assurent le transport du dioxygène tandis que les globules blancs défendent notre organisme contre les agressions extérieures (virus, bactéries etc.) et les plaquettes assurent la coagulation sanguine en cas de plaies.

La composition des globules rouges explique la différence de couleur de sang chez les vertébrés et chez les invertébrés. En effet, ces cellules sont constituées d’hémoglobine chez les vertébrés et d’hémocyanine chez les invertébrés.

Rouge chez les vertébrés

L’hémoglobine contient différents atomes : du carbone, de l’azote et du fer.

Schéma de l'hémoglobine
Schéma de l’hémoglobine

Rappelle-toi, les globules rouges transportent le dioxygène vers nos différents organes. Pour faire cela, le dioxygène va se fixer sur les atomes de fer de l’hémoglobine. Or, le fer associé au dioxygène créé une nouvelle molécule qui est de couleur rouge. Ce phénomène est appelé oxydation du fer, et c’est la raison pour laquelle notre sang est de couleur rouge.

Histoire de faire des comparaisons, c’est également à cause de l’oxydation du fer que se forme la rouille qui est de couleur rouge.

La rouille. Source : Science Junior
La rouille. Source : Science Junior

Bleue-verte chez les invertébrés

Chez les invertébrés, le sang ne possède pas d’hémoglobine, mais de l’hémocyanine.

La molécule d’hémocyanine
La molécule d’hémocyanine

Contrairement à l’hémoglobine, ce pigment transporteur d’oxygène n’est pas composé d’atomes de fer, mais d’atomes de cuivre. La couleur bleue-verte du sang des invertébrés résulte donc de l’oxydation des éléments cuivre que contient l’hémocyanine.

Certaines statues, comme celle représentant des cerfs dans le jardin du Luxembourg à Paris, ont une couleur verte à cause de l’oxydation du cuivre.

Statue au jardin du Luxembourg à Paris.
Statue au jardin du Luxembourg à Paris.

Maintenant que la couleur du sang n’a plus de secret pour toi, je te laisse te préparer à fêter Halloween, et je compte sur toi pour que ton déguisement soit le plus sanguinolent possible !

Auteur : Amélie Cabasse (du blog Voyages au cœur de la Science)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *