Le bleu du ciel

Bonjour à toi. Nous continuons notre thématique de cet été sur les couleurs, en faisant suite à cet article, qui nous parlait du bleu dans le règne animal.
Mais si tu cherches du bleu dans la nature, le plus simple est encore de lever les yeux vers… le ciel, bien sûr !

Mais attends… D’où vient le bleu du ciel ? Déjà, je vais commencer en te disant d’où il ne vient PAS !
Souvent, lorsque je pose cette question, on me répond que le bleu du ciel est dû au reflet de l’océan dans le ciel… ce qui est faux pour plusieurs raisons.
Tout d’abord, si c’était vrai, les pays en bord de mer verraient un ciel plus bleu que les pays situés loin des côtes. Or, tout le monde sait qu’on n’a pas besoin d’être proche de l’océan pour que le ciel soit bleu. Prends le Tchad, par exemple, au beau milieu de désert du Sahara, à des milliers de kilomètres de la mer la plus proche… Eh bien le ciel y est tout aussi bleu qu’ailleurs dans le monde.

Ensuite, pour avoir un « reflet » de l’océan dans le ciel, il faudrait quelque chose dans le ciel pour refléter l’image de l’océan… Comme un miroir, par exemple. Et la Terre n’est pas entourée d’un grand miroir géant qui renvoie la couleur de l’océan vers le sol. Ca n’est donc pas la bonne explication.
Et l’explication, la voici :
La couleur bleue du ciel est tout simplement la couleur… de l’air qui nous entoure, ce que nous appelons l’atmosphère terrestre. Et oui ! L’air n’est pas parfaitement transparent, mais très très (très) légèrement bleu.

Alors, bien sûr, si nous sommes en train de discuter ensemble, il n’y a pas assez d’air entre toi et moi pour que cette couleur bleue soit visible, mais pour les fans de randonnée en montagne, par exemple, vous avez déjà certainement remarqué que lorsque vous regardez des montagnes au loin, elles finissent toutes par avoir une teinte bleu clair.
Eh bien c’est dû à tous les kilomètres d’air qu’il y a entre vous et les montagnes, qui vont teinter le paysage en bleu.

« Mais pourquoi bleu ? », me demanderas-tu peut-être…
En fait, le soleil nous envoie une lumière blanche qui est, en réalité, un mélange de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Rappelle-toi, on en avait déjà parlé, sur Kidiscience, dans cet article (+ un article avec expérience scientifique ici). .
Eh bien l’atmosphère terrestre joue un peu le rôle d’un « filtre » et isole la partie bleue de cette lumière solaire pour la diffuser dans tous les sens. Voici pourquoi le ciel est bleu quelle que soit la direction dans laquelle on le regarde.

Et le plus génial, c’est que lorsqu’on a compris d’où vient le bleu du ciel, on peut comprendre tout un tas d’autres phénomènes colorés, dans le ciel, comme, par exemple, le fait que le Soleil est plus rouge lorsqu’il se lève le matin, ou lorsqu’il se couche le soir.
Comme je viens de l’expliquer, le Soleil nous envoie une lumière blanche composée de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel : bleu, vert, jaune, orange et rouge.
Lorsque le Soleil se couche, sa lumière traverse beaucoup d’atmosphère, donc beaucoup d’air. Cet effet de filtre dont je viens de parler est alors très fort.
A cause de l’atmosphère, la lumière du Soleil perd progressivement toute la partie bleue et verte de sa lumière dans l’atmosphère, ce qui fait que les seules couleurs qui arrivent finalement dans ton œil sont : le jaune, l’orange et le rouge.
Voilà ce qui explique la couleur orangée de nos couchers de Soleil.

Et maintenant, pour finir, je vais te dire un petit secret : figure-toi que sur d’autres astres, le ciel n’est pas bleu, mais il est d’une couleur différente.
Prenons la Lune, par exemple.
Sur la Lune, il n’y a pas d’air (c’est pour ça que les astronautes doivent emporter leur air dans leur scaphandre) et donc sans air, pas de bleu. Là-bas, le ciel est en permanence noir, de jour comme de nuit.

Enfin, d’autres planètes ont une atmosphère, mais différente de celle de la Terre, ce qui crée encore un ciel de couleur différente.
Par exemple, sur la planète Vénus, le ciel est jaune, parce qu’il est composé d’une atmosphère très riche en dioxyde de carbone, avec des nuages d’acide chlorhydrique, et également riche en soufre (pas le meilleur endroit pour aller y passer les vacances).


Et sur Mars, au contraire, le ciel a une teinte plutôt rose, à cause des poussières en suspensions dans l’air. Comme ces poussières sont très riches en Fer, elles donnent une teinte « rouillée » au ciel martien.

Voilà, chaque planète possède donc sa propre couleur de ciel, et seul celui de la Terre possède ce beau bleu qu’on aime tant regarder entre les nuages.

Article de Pierre HENRIQUET, vous pouvez le suivre sur Twitter sous le pseudo @astropierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *