Le cerveau : un organe très complexe

C’est la semaine du cerveau …

Donc nous voulons en profiter pour te présenter comme l’an dernier un ouvrage dédié à la question.
Il s’agit de  « Le Cerveau expliqué à mon petit-fils  » de Jean-Didier Vincent, professeur de physiologie à la faculté de médecine de l’université Paris XI, membre de l’Académie des Sciences et de l’Académie de médecine.

Cet ouvrage est paru en 2016 aux éditions Seuil.

Il est destiné aux enfants, plutôt grands, disons pour des élèves de fin de collège et lycéens mais je le trouve vraiment très bien vulgarisé et il répond, simplement, à de nombreuses questions.

L’auteur nous livre diverses conversations qu’il a tenues avec son petit fils Constant, âgé de 16 ans, autour de cet organe formidable et complexe qui émerveille mais qui a encore beaucoup à révéler, même si nos connaissances ont formidablement progressé. Constant pose beaucoup de questions et n’hésite pas à le dire, lorsqu’il ne comprend pas !

Je me sens comme le Petit Poucet perdu dans la forêt des neurones.

Plus précisément, qu’y trouve-t-on comme sujets ?

Une description du cerveau est bien sûr donnée : quelles cellules (neurones, cellules gliales qui assurent la cohésion des neurones) le composent, la partie superficielle (le cortex ou matière grise) à distinguer des voies nerveuses sous-jacentes…

Pourquoi ce plissement ? Ceci répond à une contrainte toute simple des lois de la Physique !

L’histoire de la découverte de son anatomie est rappelée : les superstitions qui s’y rapportent …

Son activité s’explique par des messages électriques qui transitent le long des neurones et tout cela est décrit, ainsi que la façon dont on est arrivé à mettre ce phénomène en évidence. Les apports de Volta, Galvani et l’invention de l’électroencéphalogramme (tu sais, cette multitude de capteurs placés sur la tête) en 1929 sont majeurs.


Mais comment le cerveau commande-t-il ? Ce sont les travaux de Golgi et Ramon y Cajal qui ont permis d’avancer dans la compréhension du mécanisme. Le premier met au point une technique de coloration à base d’argent et le second, utilisant cette technique, démontre que le neurone est l’unité fonctionnelle dans le cerveau : c’est-à-dire que ce sont bien les neurones qui travaillent et qui transmettent des informations là d’autres neurones.  Ils reçoivent le prix Nobel en 1906.

Dessin de la main de Ramón y Cajal de cellules du cerveau de poulet (1905)

Mais si on se penchait sur des activités particulières ?
Que se passe-t-il par exemple dans le cerveau pendant le sommeil ? L’organe n’est jamais au repos (on en avait parlé ici) bien sûr mais il faut aussi comprendre où se trouve les signaux qui déclenchent le sommeil ? et celui qui déclenche l’éveil. On part à la découverte de l’hypothalamus : une petite région au centre de notre cerveau dont nous avions déjà parlé ici.

Et notre température ? Comment est-elle régulée ? Encore une histoire d’hypothalamus mais aussi de neurones sensibles à une augmentation de température et d’autres sensibles à une baisse.

Et comment fonctionnent nos sens ? La distinction des saveurs est liée à une connection entre une molécule sapide (c’est-à-dire qui a du goût) et un récepteur. Une histoire d’affinité et de concentration. Mais à l’amertume, souvent associée à un aliment dangereux, nous sommes généralement plus sensibles !

On y parle aussi de la soif, du déclenchement de la puberté, de la biologie de l’attachement entre humains (bientôt un article dédié paraîtra sur Kidiscience à ce sujet), de la mémoire, de la conscience (qui peut apparaître par intermittence lors d’une activité automatique), du langage, des images mentales, des spécificités du cerveau de l’homme par rapport à celui d’autres primates, des neurones miroirs…

Comment ces millions de neurones peuvent-ils produire des rythmes réguliers sans que cela tourne au brouhaha ?

Bref, riche et passionnant…

Texte :
Pascale Baugé du blog Le Monde et Nous
Illustrations (alien) :
Stéphanie, son site Stefcomics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *