Les mystérieux crop circles sous-marins

Aujourd’hui nous allons parler d’un mystère de la mer ! Tu as probablement déjà vu des photographies comme celle-ci :

7377e245bf579764b10a64d00c8e4cc2Ces motifs géants dessinés dans les champs sont appelés crop circles en anglais et cercles de culture en français. Ils ont commencé à apparaitre dans les années 1960 et sont devenus célèbres car personne ne savait qui les avait tracés. Nombreux sont ceux qui ont pensé qu’il s’agissait de traces laissées par des extra-terrestres !

En réalité, ces figures artistiques avaient été tracées par des humains, qui ont révélé en être les auteurs des années plus tard. Par la suite, ils ont fait des adeptes, et les cercles de culture se sont multipliés et diversifiés. On en trouve de très beaux, y compris en France, et leur création demande des jours et des jours de travail ! En 2013, un plongeur japonais a été très surpris de trouver un mini cercle de culture sous la mer ! Voici la photo de sa découverte :

crop
Cette photo d’un crop circle sous marin est extraite d’un documentaire de la chaine NHK

C’est au cours d’une plongée au nord du Japon que le photographe Yoji Ookata aperçoit cette forme bizarre sur le fond sableux, à 25 mètres de profondeur. En s’approchant, il découvre un motif géométrique d’environ deux mètres de diamètre. Il est très intrigué, et en parlant avec son entourage, il se rend compte que personne n’a jamais observé ces étranges traces circulaires (en réalité, des témoignages isolés sont rapportés à partir de 1995). Il contacte alors des collègues qui travaillent pour une chaine de télévision. Ensemble, ils mènent une enquête sous-marine et finissent par obtenir une explication. Ils en font un reportage qui est diffusé à la télévisions sous le titre la découverte du siècle: les mystérieux cercles des profondeurs.

plongeur(1)

Le coupable est démasqué !

Qui a bien pu tracer ces cercles ? Des plongeurs farceurs ? Bob l’éponge ? Des extra-terrestres sous-marins ? L’auteur des ces magnifiques figures n’est autre qu’un poisson ! Incroyable quand on voit la précision des formes, et pourtant, les plongeurs l’on filmé en plein travail !

L’artiste est un « poisson-boule » (du genre Tetraodon) : un poisson connu pour sa chair toxique et sa capacité à se gonfler d’eau ou d’air pour impressionner ses prédateurs. Les cameramen l’ont filmé en train de travailler nuit et jour, pendant plus d’une semaine, à la construction méticuleuse de la figure circulaire. A la fin, il ajoute même quelques décorations : de petits coquillages qu’il casse et dispose dans les parties creuses de son œuvre.

2fd85ba050d09b91_Puffer_Fish_Pictures_C
Un poisson boule décidé à se faire respecter

Pourquoi ce poisson construit-il de telles œuvres ? Pas pour faire des blagues aux copains, ni par amour de l’art, mais plutôt pour attirer l’attention des filles et leur signaler qu’il ferait un excellent papa. Les scientifiques ont étudié le comportement du poisson boule et ont noté que plus le motif est grand et élaboré, plus les femelles sont susceptibles de succomber au charme de Monsieur Poisson-Boule. Les femelles visitent plusieurs fois les cercles de culture avant de se décider. Quand elles ont arrêté leur choix, les femelles pondent leurs œufs au milieu du cercle, où ils seront à l’abri des courants. Le mâle garde les œufs pendant pratiquement une semaine, pendant laquelle la construction est lentement détruite par les courants. Les scientifiques pensent également que les débris de coquillage peuvent servir de premier casse-croûte aux nouveaux nés : papa a tout prévu !

Ci-dessous, on peut voir les différentes phases de construction du motif :

crop circle sous-marin
L’évolution du crop-circle sous-marin. (a) Premier stade; (b) stade intermédiaire; (c) stade final; and (d) une semaine après la ponte. Crédits : Y. Okata. Photographie publiée dans l’article Role of Huge Geometric Circular Structures in the Reproduction of a Marine Pufferfish de Hiroshi Kawase,Yoji Okata et Kimiaki Ito.

C’est tout pour aujourd’hui ! Pour consulter en détail les observations et conclusions des chercheurs, on peut lire cet article. Article original : Les mystérieux crop circles sous-marins : techniques de séduction avancées 1

Auteur : Karim Madjer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *