Montreuil-sur-mer sans la mer

La baie de la Canche   Crédit: Laurence Henniquau

 

Aujourd’hui, nous retrouvons la famille que nous suivons depuis quelques mois dans leurs aventures. Zoé et son petit frère Naël avec leurs parents Myriam et Thomas sont en vacances dans le Nord de la France …

L’air de la mer est vivifiant et Zoé trouve le cri des mouettes très rigolo. Mais ce qu’elle préfère le plus, c’est passer du temps à faire des châteaux de sable. De gigantesques forteresses qui, entourées par des douves, des cavités creusées autour de la construction sableuse, sont protégées de la mer.
Quand le niveau de la mer monte avec la marée montante, elle observe alors le bâtiment se faire lécher un peu plus par les vagues et son frère Vivien et elle  essaient de deviner quel est le mur qui va s’effondrer en premier.

Mais ce matin, ses parents ont voulu les emmener visiter une petite ville, Montreuil-sur-Mer pour que leurs vacances dans le Nord de la France soient aussi culturelles.
Ils ont marché et marché dans la ville. Il y avait de jolis monuments, une citadelle, des forteresses comme elle en construit sur la plage. Ca c’était vraiment génial, de voir des forteresses géantes. Mais ils ont eu beau marcher, pas de mer, ni de plage !

La ville de Montreuil-sur-Mer Crédit: Emilie Neveu

 

La forteresse de Montreuil. Crédit inconnu

 

Alors, Zoé et Naël se sont regardés dans les yeux et ont commencé à questionner la crédibilité de leurs parents : « On a bien voulu venir parce qu’on croyait qu’il y avait la mer et une plage mais on ne voit rien nulle part ! Pourquoi il n’y a pas la mer à Montreuil-sur-Mer ? »
Mais personne n’a de réponse.

Devant ses deux enfants aux yeux tristes de ne pas savoir, Myriam propose  alors à toute la famille un détour par l’Office du tourisme. Là-bas, une charmante guide les reçoit.

– Pourquoi Montreuil-sur-mer ?  Il y a bien longtemps, il y avait la mer. Au bas de la forteresse, il y avait même un port. Vous voyez ici c’est la Canche. Elle se jette dans la mer à un peu plus de 10 km. Auparavant, les bateaux pouvaient embarquer ici sur la Canche pour atteindre la mer. Dans les années 1000,  lorsque Hugues Capet était roi, Montreuil était même le seul port de mer du domaine royal !

Carte de la vallée de la Canche dans le Pas de Calais. Crédit inconnu

 

– Mais alors, que s’est-il passé ? Pourquoi il n’y a plus de port maintenant ?

Une légère angoisse se lisant sur les visages, la guide prénommée Sarah, répond de suite :
–  Le fleuve s’ensable et l’eau n’est plus assez profonde pour que de gros bateaux naviguent. Seuls les barques et les canoë-kayak peuvent aujourd’hui flotter sur la Canche de Montreuil jusqu’à la mer.

Les enfants ont toujours l’air perplexe alors Sarah enchaîne :
–  Vous aimez construire des châteaux de sable ?
J’en étais sûre ! Et bien lorsque la marée est montante, vous avez déjà observé l’eau détruire le château peu à peu, vague après vague ? Le sable est emporté par les vagues et la mer le dépose plus loin. On appelle cela l’érosion. La mer peut aussi, quand on lui laisse le temps, transformer de gros galets en sable fin. Le galet s’use avec les frottements de l’eau et sa taille diminue peu à peu.
Mais revenons à la Canche. Ici, dans la vallée de la Canche, ce qui se passe c’est que la mer vient avec du sable mais ne repart pas avec. Lorsque la marée monte, l’eau est chargée de sable que les vagues apportent à l’entrée du fleuve. Le courant du fleuve n’est pas assez fort pour lutter contre le courant inverse de la mer montante. Mais lorsque la mer s’éloigne, elle laisse le sable. Le courant de la marée descendante n’est pas assez fort pour repartir avec le sable.
C’est la raison principale pour laquelle, ici, le fleuve s’ensable et c’est pourquoi le niveau d’eau diminue peu à peu.

Myriam, bien au courant des changements climatiques actuels, demande :
– Cela fait longtemps que ce problème existe ? C’est lié au changement climatique ? La montée des eaux ? …
–  Dès la fin du Moyen Age, vers le XVe siècle, le port a été abandonné pour cause d’ensablement. Les hommes ne sont pas la cause de ce problème. Même si ils y ont contribué en construisant des digues autour de la baie.

Progression des mollières en Baie de Somme  Une mollière est un pré salé naturel situé au bord de mer. Le nom de mollière qualifie exclusivement les prés de la Baie de Somme. Source :https://www.u-picardie.fr/beauchamp/bds/inter-4.htm

 

Mais la tendance actuelle est inverse : les institutions régionales cherchent activement des solutions pour empêcher l’ensablement. Les voisines, la baie d’Authie et la baie de Somme, souffrent autant que la Canche. Ces trois vallées ont été intégrées au Parc naturel marin des trois estuaires, créé en décembre 2012. Cet espace abrite une nature  exceptionnelle. Vous pouvez y voir des arbres magnifiques, comme les pins ou les argousiers, de nombreux oiseaux mais aussi des phoques ! On observe les phoques à marée basse lorsqu’ils se prélassent sur les bancs de sable.

Phoque sur la baie de Somme, espèce protégée depuis 1967. Crédit inconnu

 

Encore quelques mots échangés pour remercier Sarah et notre petite famille se retrouve dehors de nouveau, dans les petites ruelles de Montreuil. Avant de repartir, ils décident sans plus attendre d’aller voir les phoques !

 

Pour aller plus loin :
des infos sur les trois baies : http://www.tourisme-nordpasdecalais.fr/J-ai-envie-de/Mer/Escapades-en-baie-de-Canche-et-baie-d-Authie

Un rapport complet mais qui date un peu, sur l’étude hydrographique de la Baie de Somme  :  https://www.u-picardie.fr/beauchamp/bds/inter-4.htm

Auteur Emilie Neveu/Sense the Science

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *