Sciences pressées colorées 1

Automne

Le vert est la couleur végétale la plus répandue sur le sol terrestre. Sauf pendant l’automne. Pourquoi ?

Tous les végétaux possèdent deux pigments : la chlorophylle, verte, qui permet la photosynthèse et les caroténoïdes, orange et rouges qui protègent les feuilles du soleil. En été, la photosynthèse marche à plein tube et les chlorophylles prolifèrent masquant les autres pigments. Le vert l’emporte.

Mais quand vient l’automne, les jours raccourcissent ; la lumière faiblit. Le froid arrive et avec lui le risque, pour les feuillus, d’exposer leurs feuilles au gel. Peu avant que les feuilles ne tombent, l’arbre récupère l’azote présent dans les chlorophylles que se détériorent.  Les couleurs jaune, orange ou rouge des autres pigments apparaissent alors.

Le rouge de l’automne c’est aussi en quelque sorte l’absence de vert.

Pour en savoir plus : Les couleurs de l’automne par Pascale Baugé

En rouge et vert

Rainette aux yeux rouges – Igor Niwanowicz

Encore du vert et du rouge avec cette rainette aux yeux rouges.

La couleur des yeux est principalement déterminée par la quantité et le type de pigments présents dans l’iris. Et cette rainette ne possède pas les mêmes pigments que nous. Voilà pourquoi elle a les yeux rouges.

Rainette aux yeux rouges – Igor Niwanowicz

Mais tout n’est pas toujours question de pigment.

Par exemple la couleur verte de son corps est une superposition de la couleur bleue avec la couleur jaune. Le bleu s’ajoutant au jaune, la rainette nous paraît verte. Si le jaune provient bien des pigments de la peau. Le bleu, par contre, est créé grâce à la structure rugueuse de la peau. On peut s’imaginer que la peau est recouverte de tout un tas de prismes difformes qui diffractent et réfléchissent la lumière dans tous les sens. Cela peut aussi créer des effets métalliques. Des effets que l’on peut mieux observer chez de nombreux insectes comme chez le papillon morpho.

Papillon Morpho – Pierre Kerner

 

Bleu

NASA

Tiens, en parlant de bleu : couverte de 70% d’océans, notre planète incarne le bleu.
Mais qu’est-ce qui fait qu’un océan est bleu ?

Emilie Neveu

Plusieurs raisons.
Tout d’abord, le bleu est dû à la réflexion de la lumière bleue du ciel à la surface de la mer. Plus il fait beau, plus le ciel est bleu, plus la mer est bleue.
Mais la mer est aussi bleue en profondeur. En fait tout devient bleu. La lumière qui réussit à pénétrer la surface est absorbée peu à peu par les molécules d’eau. A plus de 30 mètres, le rouge et le jaune ont disparu totalement. Vers 60 mètres, c’est le tour du vert. Reste alors le bleu qui s’évanouit enfin à 90 mètres de profondeur.
Voilà pourquoi la Planète est bleue. C’est la couleur la plus présente dans l’eau et celle qui est aussi réfléchie à la surface.
Mais la mer pourra se parer de vert si le bleu se mélange aux fonds jaune et sablonneux ou si les phytoplanctons se reproduisent abondamment jusqu’à masquer le bleu.

Satellite Terra MODIS, NASA

 

Auteur: Emilie Neveu de Sense the Science

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *