Semaine du Cerveau 2018

Comme tu le sais peut-être, cette semaine est dédiée au cerveau…
Des ateliers, des conférences, des expositions, des débats, des spectacles sont organisés un peu partout en France pour parler du cerveau.
Le Café des Sciences, dont Kidi’science fait partie, participe à cette semaine en présentant des articles, des vidéos sur le cerveau.

Aujourd’hui, nous te proposons une synthèse qui te permettra de relire ou découvrir 5 articles dédiés au cerveau.

Les illusions d’optique
La plupart des illusions sont dues à une mauvaise analyse des éléments situés autour de l’image que tu observes. L’interprétation de l’image par ton cerveau est perturbée par la couleur, la lumière, la perspective ou encore le mouvement.
Voici un exemple qui va tromper ton cerveau.
Fixe le point noir jusqu’à ce que l’image passe en noir en blanc… je parie que tu ne verras pas que du noir et blanc !

Lorsque l’image se forme sur ta rétine, elle ne disparaît pas immédiatement mais reste « imprimée » une dixième de seconde.
Quand tu fixes longtemps une image sur fond de couleur, les cellules sensibles à cette couleur saturent. En regardant aussitôt la même image sur fond blanc, seules les cellules sensibles aux autres couleurs continuent de « travailler » et recréent alors la couleur complémentaire de celle de départ .

Pour en savoir plus et découvrir d’autre exemples, va relire l’article d’explications ICI
Et puis, fais ta propre expérience en faisant apparaître un martien vert sur le mur (blanc de préférence) de ta maison ! A relire ICI

La mémoire
 Quelles sont les différentes possibilités pour apprendre et optimiser la mémorisation ? Une lecture silencieuse ? A haute voix ? Une réécriture ? Cela est plus ou moins efficace notamment pour la lecture et pourtant, cette méthode est encore adoptée par bon nombre d’élèves. Effectivement le dessin a des effets incroyables sur la mémoire : c’est même génial pour t’aider à retenir tes leçons.
Il s’avère que lorsque les informations à retenir sont présentées sous forme de dessins, élaborés par celui qui doit retenir, la mémorisation est optimale.

Tu en sauras plus en lisant cet article, où on te présente, en plus, un livre avec des astuces pour mieux retenir tes leçons.

Le sommeil
D’ un point de vue biologique, le sommeil est une période d’activité neurologique cruciale : et oui, ton cerveau continue de travailler malgré tout ! Incroyable, non ?
Mais le sommeil, ce sont différentes phases et dans toutes,  ton cerveau reste actif. Ne serait-ce que, comme tu t’en doutes, pour gérer ta respiration, ton rythme cardiaque, la régulation de ta température. Mais il travaille également intensément à bien d’autres choses : la réorganisation des informations reçues pendant la journée, la consolidation de la mémoire… Comment le sait-on ? Pour le découvrir, va découvrir cet article.

Qu’est-ce qu’un AVC ?
Les trois lettres signifient Accident Vasculaire Cérébral, c’est-à-dire que la circulation sanguine au niveau du cerveau est interrompue.

Comme la circulation sanguine est interrompue, une  partie du cerveau n’est plus irriguée. Les vaisseaux sanguins n’apportent plus de sang au cerveau qui ne reçoit donc plus d’oxygène et de nutriments (tels que le glucose par exemple).
De ce fait, les cellules du cerveau ne peuvent plus fonctionner et meurent.

Parmi les cellules, les plus concernées sont les neurones ou « cellules nerveuses ».  Leur rôle est très important car ils transmettent un signal et sont largement connectés les uns aux autres. C’est ainsi que le cerveau transmet les informations ce qui permet de commander les muscles et autres organes, d’assurer les fonctions cognitives ce qui te permet de traiter les informations, raisonner, parler, penser…

Le cerveau est divisé en zones qui permettent d’effectuer des actions plus ou moins précises. Selon la zone touchée, une commande ou une fonction ne peut plus être assurée : la victime ne peut plus marcher ou ne peut plus parler ou encore a du mal à se souvenir de certains événements…

Retrouve la suite de l’article en suivant ce lien.

Une histoire de poulet sans tête
C’est une petite histoire qui montre comment quelques grammes de cervelle seulement suffisent pour nous faire accomplir les actions les plus basiques.
C’est l’histoire de Mike, le poulet de Lloyd, un fermier. Un beau jour, il décide de trancher la tête de son poulet afin de s’en régaler.

Il est connu que les poulets peuvent parfois gambader encore plusieurs minutes après qu’on leur coupe la tête, aussi Lloyd prit son mal en patience pendant que le poulet décapité continuait à déambuler chaotiquement. Mais à sa stupéfaction, Mike ne mourut pas ! En fait, le coup de hache avait épargné une partie du cerveau et une oreille.

La suite est à découvrir ICI.


Tous les articles et vidéos de notre communauté dédiés à la semaine du Cerveau 2018 sont à retrouver sur le Café des Sciences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *