Sur les épaules des savants

Aujourd’hui, nous allons te présenter deux ouvrages d’une collection de littérature jeunesse que nous aimons bien sur Kidiscience :  « Sur les épaules des savants » aux Editions Le Pommier.
Nous t’avions déjà parlé de certains de ces ouvrages, par exemple :
–  » Sur quelle planète bleue ai-je atterri ?  » écrit par Anna Alter et Hervé le Treut, illustré par Lucie Millot,
– « De quels atomes sommes-nous faits ?  » écrit par Anna Alter et Etienne Klein, illustré par Thanh Portal

Cette fois-ci, on voulait mettre en avant un ouvrage écrit en collaboration avec le célèbre astrophysicien Hubert Reeves parce qu’on est tous intrigués et fascinés par ce qui se passe au-dessus de nos têtes : le soleil et les planètes qui l’accompagnent. Voici « Le Soleil et son système« , paru en septembre dernier (co-écrit par Anna Alter et illustré de Benoît Perroud).

Le livre nous offre un sacré programme où on s’approche du soleil, notre étoile qui nous paraît si extraordinaire ! Et pourtant, on t’explique qu’elle est de taille modeste (en comparaison à d’autres) et qu’elle est agitée de tempêtes lorsque des jets de gaz ou des flots de particules sont éjectés vers l’espace. Tu apprendras donc ce que sont les tâches sombres, les cycles qui caractérisent l’activité solaire mais aussi l’histoire des hommes qui ont tenté de percer ses secrets ainsi que les liens reliant le soleil au Climat sur la Terre. Passionnant !
Mais il est encore rempli de mystères : d’où viennent les tempêtes ? quels sont les secrets de la couronne solaire dont la température dépasse le million de degrés ?

On y parle également de la naissance des planètes,  de leurs influences les unes sur les autres, de leur histoire et leur nature différente et de leur trajectoire autour du soleil. On se rend compte que nos connaissances sont en perpétuelle évolution: elles s’affinent ou s’infirment (on s’est parfois trompé, mais ce qui caractérise la science, c’est le fait de toujours douter pour pouvoir éventuellement se corriger au fur et à mesure des observations : c’est à ce prix qu’on peut faire progresser les connaissances).

On mène l’enquête sur nos voisines Mars et Vénus qui auraient pu aussi héberger la vie, mais il n’en fut rien … Enfin on s’intéresse à notre belle planète et on explore les pistes actuellement suivies pour expliquer l’apparition, dans un climat pourtant hostile, des premiers organismes. Pour comprendre, les chercheurs s’intéressent beaucoup à l’eau et en recherchent des traces partout où ils peuvent. Le livre fait d’ailleurs un joli clin d’œil à la mission Rosetta (dont nous avions parlé ).

Bref, on retrouve ici toutes les questions qui se sont posées sur la compréhension de notre système solaire et celles qui ne sont pas encore résolues. Alors, si tu veux te lancer dans des recherches en astrophysique, il y a encore de quoi faire !


Le second livre de la même collection dont il est question aujourd’hui, concerne un autre thème tout aussi passionnant pour les plus jeunes : les dinosaures. Cette fois-ci, on s’installe sur les épaules du paléontologue Ronan Allain (spécialiste français des dinosaures) avec « Les Dinosaures, ce qu’on ne sait pas encore… » (paru en mai 2016).
Les histoires de Dinosaures, ça plait toujours… Mais quand ici, on s’intéresse à leurs pattes (bien droites) ou à la régulation de leur température (sang chaud, sang froid ou sang tiède comme leurs plus proches cousins vivant actuellement les oiseaux ?), ou le pourquoi de leurs plumes pour certains (pas sûr qu’ils s’en servaient pour voler), c’est franchement palpitant.

Puis on casse des mythes ! Non, les dinosaures n’étaient pas tous forcément grands… Mais quand même, certains étaient de si grands et si lourds animaux que les scientifiques se demandent comment ils pouvaient exister sur la terre ferme !
On y aborde la grande question de leur adaptation à leur environnement et celle de la cause de leur disparition : un sujet sur lequel tout le monde n’est pas d’accord  (on dit qu’il n’y pas consensus).
Et puis, sûrement que grâce à cet ouvrage tu découvriras des informations incroyables telles que des mamans dino qui se regroupaient pour prendre soin de leurs petits (il s’agit de l’espèce  Maiasaura qui signifie « lézard bonne mère »).

Voilà, me semble-t-il un livre différent de ce qu’on a l’habitude de voir sur les dinosaures.

Chroniques : Pascale BAUGE (Le Monde et Nous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *