Le ronronnement du chat

Est-ce que tu t’es déjà demandé comment le chat ronronne et pourquoi ?  Que sait-on vraiment du ronronnement ?

Il y a de grands amoureux des chats qui ont voulu répondre à ces questions et qui les ont étudiés sous tous les angles. Et voici quelques-unes de leurs conclusions.

Le premier constat est que le ronronnement n’est pas une simple récompense donnée aux humains pour leurs caresses ! Le chat ronronne quand il est content, certes, mais aussi quand il éprouve des difficultés : du stress, des blessures, un accouchement ou même une mort imminente.

Et cela est très surprenant… pourquoi le chat dépenserait-il de l’énergie pour ronronner s’il est en danger ou blessé ? Ne devrait-il pas consacrer toute son énergie à chercher de l’aide ou à s’enfuir encore plus loin ?

printemps 2014 235

La réponse à cette question est difficile à obtenir mais une hypothèse sort du lot. Si le chat ronronne quand il est en danger, c’est que cela doit lui être bénéfique pour sa santé. Ce serait alors un mécanisme de survie ou de maintien de la bonne santé du chat.

Alors quel est le lien entre le ronronnement et le maintien de la santé du chat ? Pour répondre à cette question, il faut comprendre deux principes : ce qu’est une vibration et le comportement des os lorsqu’ils sont soumis à une vibration.

Premier principe : ce qu’est une vibration

Le ronronnement est un mouvement de va-et-vient produit par le larynx et le diaphragme. On appelle cela une vibration. Une des propriétés importantes des vibrations est la fréquence. C’est elle qui va pouvoir caractériser ou différencier une vibration d’une autre.

Prenons des exemples de fréquences :

–          la machine à laver fait 800 tours en une minute pour laver son linge. On dit qu’elle a une fréquence de 800 tours par minute

–          La trotteuse d’une montre fait un tour en une minute, on dit qu’elle a une fréquence de un tour par minute.

–          La terre tourne autour du soleil en un an, on dit qu’elle a une fréquence d’une révolution par an

640px-Sine_waves_different_frequencies.svg

L’image ci dessus montre des fréquences différentes. Plus les vagues sont proches, plus une corde (par exemple) vibrera rapidement

Les vibrations produisent aussi des sons. La musique est composée d’un ensemble de vibrations que l’on combine. Pour la note « la », si on pouvait se rapprocher de très près d’une corde de guitare et l’observer, on verrait que quand on produit un son, elle vibre : elle se déplace de haut en bas. Mais c’est très rapide, elle peut aller de haut en bas 440 fois en une seconde seulement ! On dit alors que le « la » a une fréquence de 440 Hertz (Hz). Le hertz, c’est l’unité donnée à la fréquence. Et 440 Hz, c’est très difficile à voir à l’œil nu.

Pour le chat c’est pareil mais l’équivalent de la corde de guitare est sa glotte (là où se trouvent ses cordes vocales) : il l’ouvre et la ferme 24 fois par seconde. Cette fréquence correspond à un « sol » sur un instrument. Comme une musique, les chats peuvent combiner plusieurs notes mais celle qui est la plus présente est le « sol ». Et le plus surprenant est que tous les chats ronronnent à la même fréquence, quelque soit leurs races, leurs âges ou même leurs corpulences.

 

1024px-Poumons3

Chez l’Homme, la glotte se trouve dans le larynx (le numéro 12 sur le schéma)

Second principe : les os et les fréquences

Les os se construisent et se reconstruisent tout au long de la vie et en fonction de nos besoins. Par exemple, des personnes qui pratiquent des sports d’impacts (comme les arts martiaux) ont des os plus solides que les personnes qui font des sports sans impacts (le water-polo par exemple).

Les os construisent de l’os seulement si c’est nécessaire…et plus on les sollicite, plus ils ont besoin d’être solides.

Les astronautes qui flottent dans leurs capsules spatiales par exemple n’ont plus aucune sollicitation de leurs os et perdent jusqu’à 1% de leur masse osseuse par mois passé dans l’espace. Ils passent alors beaucoup de temps de leurs journées à faire du sport pour stimuler leurs os.

480px-Astronaut-EVA

Des chercheurs ont étudié le comportement des os quand ils sont soumis à différentes sollicitations : la gravité ou les vibrations par exemple. Et ils ont découvert que les os sont particulièrement stimulés s’ils sont soumis à des vibrations qui se trouvent dans un intervalle de fréquence bien particulier : celui utilisé par les chats !

Donc si nous revenons à notre question : quel est le lien entre le ronronnement et le maintien de la santé du chat ?

La réponse que les scientifiques donnent aujourd’hui est que les chats ronronnent en utilisant des vibrations particulièrement adaptées à la production d’os. Ainsi, ils peuvent rester dormir toute la journée tout en gardant des os solides grâce au ronronnement !

Reste à savoir : les chats sont-ils feignants ou malins ?

Si tu veux en savoir plus, tu peux regarder la vidéo ci-dessous qui rentre plus en détail dans ce que nous venons d’expliquer dans cet article :

Viviane, de Scilabus

Sources pour les images :

« Sine waves different frequencies ». Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons – http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Sine_waves_different_frequencies.svg#mediaviewer/File:Sine_waves_different_frequencies.svg

« Astronaut-EVA » par NASA — http://grin.hq.nasa.gov/ABSTRACTS/GPN-2000-001156.html. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons – http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Astronaut-EVA.jpg#mediaviewer/File:Astronaut-EVA.jpg

Sources scientifiques : 

• http://www.spirit-science.fr/doc_musique/Sensation-sonore.html
• http://omf.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/chart_pitch-micro.pdf
• http://en.wikipedia.org/wiki/Voice_frequency
• An acoustic analysis of purring in the cheetah (Acinonyx jubatus) and in the domestic cat (Felis catus)
• Effects of different sports on bone density and muscle mass in highly trained athletes
• How cats purr
• http://www.asc-csa.gc.ca/fra/sciences/eosteo.asp
• Hyoid apparatus and pharynx in the lion (Panthera leo), jaguar (Panthera onca), tiger (Panthera tigris), cheetah (Acinonyx jubatus) and domestic at (Felis silvestris f. catus)
• NEURAL AND MECHANICAL MECHANISMS OF FEILINE PURRING
• https://www.youtube.com/watch?v=Yhj5gjcY77I
• https://www.youtube.com/watch?v=7_zKkBKu1fs
• http://en.wikipedia.org/wiki/Solf%C3%A8ge
• http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ad/Piano_key_frequencies.png
• http://science.nasa.gov/science-news/science-at-nasa/2001/ast02nov_1/
• Whole-Body Vibration Therapy for Osteoporosis: State of the Science

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *