Comment voir des microorganismes sans microscope !

Le véritable titre de cet article est : “La colonne de Winogradsky ou comment voir des microorganismes sans microscope ! “

Sergueï Nikolaïevitch Winogradski, microbiologiste russe (1856-1953)

Le nom de cette expérience que tu peux faire chez toi vient de celui du microbiologiste russe qui l’a inventée. Elle permet de voir les différentes bactéries présentes dans de la vase.
Pour la réaliser, il va te falloir un peu de patience, quelques outils et quelques ingrédients.

Pour les outils, tu dois te munir d’un récipient transparent en forme de tube comme un vase vertical ou une bouteille d’eau. Pour tester cette expérience j’ai utilisé un grand bocal en verre. Il te faudra aussi une pelle et un seau !

Pour les ingrédients, il te faut :
– du papier journal
– des œufs
– de la vase et un peu d’eau 

Si tu habites près de la mer, tu peux attendre la marée basse pour aller récupérer un seau de vase, sans oublier de prendre aussi un peu d’eau au même endroit. Sinon tu peux récupérer cette vase dans un étang ou une rivière. Personnellement, je suis allée au bord d’un petit cours d’eau près de chez moi. 

Une fois rentré chez toi, c’est le moment de cuisiner un peu ! 

Le protocole
Pour commencer il faut mélanger la moitié de la vase (attention, garde bien l’autre moitié pour la 2ème partie de l’expérience) avec du soufre et du carbone. Pas de panique ! Un jaune d’œuf et 2-3 coquilles d’œuf écrabouillées contiennent le soufre dont tu as besoin. Et pour le carbone, il suffit de déchirer en tout petits bouts une feuille de papier journal.  

Mélange bien la vase avec un jaune d’œuf, des coquilles d’œuf et du papier journal. Ensuite, tu peux mettre cette mixture dans le fond de ton récipient en tassant bien pour éviter les bulles d’air, jusqu’au premier tiers. 

C’était l’étape la plus compliquée et tu as réussi, félicitations ! 

Maintenant il faut remplir le deuxième tiers de ton récipient avec la vase que tu as précédemment mis de côté.

La dernière étape consiste à ajouter l’eau de mer ou de la rivière que tu as récupérée au même endroit que la vase, et laisser le reste rempli d’air.

Tu n’as plus qu’à fermer hermétiquement le récipient (avec un bouchon, un couvercle, ou du film étirable), le placer à l’intérieur près d’une fenêtre bien ensoleillée et attendre…

Observations
Comme j’habite en Normandie et que j’ai fait l’expérience en hiver il n’y avait pas beaucoup de soleil, donc j’ai attendu très longtemps, plusieurs mois ! 
Mais normalement en quelques semaines tu devrais déjà voir apparaître des bandes colorées, ce sont des colonies de microorganismes !

En fonction de la quantité de soufre (représenté en jaune) et de la quantité d’oxygène (en bleu) disponibles dans les couches, les bactéries qui y vivent vont se développer à l’endroit qui leur est le plus favorable et les colonies qu’elles forment ont des couleurs différentes. 

Comme tu as mis du soufre en bas de ta colonne avec le jaune d’œuf et les coquilles d’œuf, les bactéries qui mangent du soufre se développent plutôt en bas. Comme tu as laissé un peu d’air en haut de la colonne, il y a de l’oxygène disponible pour les bactéries qui en ont besoin, et c’est vers le haut qu’elles se développent !

Et si tu t’amuses à récupérer de la vase à des endroits différents, ce ne seront pas les mêmes bactéries et donc pas les mêmes couleurs qui vont apparaître… Magique ? Et bien, non, c’est simplement la vie… Et la science permet de l’expliquer. 

Tu peux garder ta colonne très longtemps, mais au bout de plusieurs mois les couleurs deviennent moins vives et c’est moins intéressant à regarder. C’est le moment de vider le récipient et de recommencer l’expérience avec de la vase d’un autre endroit !

Voici des exemples de colonnes.
Références :
https://www.sumanasinc.com/webcontent/animations/content/winogradsky.html
https://theconversation.com/quand-les-marees-vertes-virent-au-pourpre-144765?utm_source=linkedin&utm_medium=linkedinbutton

Auteur :
Solenn Percelay, laboratoire COMETE U1075 INSERM/Université de Caen Normandie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :