Le chant des cigales !

D’où vient la cymbalisation des cigales ? Ben oui, c’est ainsi qu’on appelle « le chant » des cigales.

Sais-tu que l’abdomen des cigales est aux trois quarts creux ? J’étais vraiment étonné de l’apprendre et du coup, ça m’a donné envie d’en savoir plus. Déjà, j’ai trouvé une image sympa où l’on voit le soleil traverser l’abdomen de la cigale en lui conférant cette douce luminosité.

Cigale-03

Plus étrange encore, seules les cigales mâles possèdent cette particularité, contrairement à la femelle qui a besoin de tous ses organes en place pour la reproduction.
Chez le mâle, les organes abdominaux et l’appareil génital sont carrément concentrés dans les deux derniers anneaux de l’abdomen, là où les rayons de soleil ne les traversent pas. Ce sont mêmes les seuls insectes à présenter une compression des organes si importante, et encore juste les mâles. Toujours sceptique ? Alors, une autre image en coupe devrait être plus convaincante.

Cigale--04

Mais pourquoi diable avoir un gros ventre creux ? Pour faire un concours des plus gros pets  ? Que nenni ! Ce sont au contraire des troubadours qui transportent leur caisse de résonance pour chanter et faire danser les femelles, de village en village.

En fait, l’abdomen des cigales possède :

  • deux timbales ou cymbales. composées d’une membrane chitineuse. La chitine est une protéine qui constitue l’exosquelette des insectes (ou carapace).
  • deux muscles cymbaliques en V puissants reliant les plaques de la timbale.

Cigale--01

Sous l’action des muscles cymbaliques, les cymbales se déforment et deviennent concaves (creux) en faisant « clik ». Une fois les muscles relâchés, les cymbales reprennent brutalement leur forme initiale en faisant « clak ». Répétez le tout à une fréquence hallucinante de 300 à 900 fois par seconde et vous obtenez le chant de la cigale, amplifié par la caisse de résonance qu’est l’abdomen ! A ne pas confondre d’ailleurs avec la stridulation du grillon ou du criquet, obtenue par le frottement des deux ailes.

Ne négligeons pas non plus les étouffoirs. Ce sont des sortes de volets placés juste entre la naissance des pattes arrière et l’abdomen de chaque mâle. La femelle ne dispose pas de ces « volets ». L’étouffoir permet la modulation du son en s’ouvrant plus ou moins. La modulation est également obtenu par l’élévation et l’abaissement de l’abdomen qui créé un mouvement rythmique compressant ou chassant l’air. Selon l’espèce, sa taille, le volume de son sac aérien et la vitesse d’action des cymbales, le son produit est unique et complexe.

Cigale--02

Le chant des cigales se fait à une température élevée (à partir de 25 °C).
En été et en plein soleil pour les espèces françaises contre le soir ou la nuit pour les espèces tropicales. Tout ça pour chanter ?
Et bien oui, il faut bien trouver une astuce pour attirer les femelles de la même espèce. Chez les cigales, c’est pousser la chansonnette avant de danser l’hiver. Ah le plaisir de vivre, de jouer et d’être amoureux ? Peut être mais pense à la fréquence de contraction des cymbales : 300 à 900 fois par seconde. Une sacrée dépense d’énergie…
Non, ce n’est pas de tout repos que d’être une cigale, contrairement à ce que croit la fourmi…

Texte : Sirtin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.