Michael Collins, le 3e homme de la mission Apollo 11

La semaine dernière disparaissait Michael Collins, le 3e homme de la mission Apollo 11. Mais qui était-il ?

Michael Collins était le 3e homme de la mission Apollo 11, la mission qui a permis à l’être humain de fouler pour la première fois le sol lunaire. Nous en avions parlé ICI.
Bref, tu t’en souviens certainement, c’est Neil Armstrong qui marcha le premier sur notre satellite naturel, le 21 juillet 1969 : « C’est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l’Humanité ». Il sera suivi de Buzz Aldrin, qui admirera « une magnifique désolation ».

Mais alors, Michael Collins, me diras-tu ?

Pour aller sur la Lune, ce n’est pas comme avec la fusée lunaire de Tintin. Il a fallu réfléchir encore et encore pour que le projet soit fiable. Ainsi, l’agence spatiale américaine a choisi le rendez-vous orbital.
Le lanceur (c’est-à-dire la fusée) Saturn V, emmenant les trois astronautes, est partie de Cap Canaveral. Puis, après combustion et séparation des étages, il ne resta plus que le module lunaire (le fameux LEM) et le Module de commande et de service (MCS).
Pendant que le LEM, emmenant Neil et Aldrin, se posa sur la Lune, le MCS resta orbiter autour de la Lune, avec Michael Collins.

Michael Collins

Et le retour alors ?

Après avoir foulé le sol lunaire et récolté des échantillons de roche, Neil et Aldrin repartirent grâce à l’étage supérieur du LEM (l’étage inférieur restera sur la Lune) pour rejoindre Michael Collins (c’est ce qu’on appelle le rendez-vous orbital). Puis, ils finirent par se séparer du LEM et arriver sur Terre le 24 juillet 1969.

Vous comprenez à présent en quoi la présence de Collins était nécessaire ? SANS lui, rien n’aurait été possible.

La petite anecdote :
Michael Collins a pris une photo du LEM (avec ses deux collègues dedans) et de la Terre. Cette magnifique photo a été intitulée : “Toute l’humanité sauf un”. Incroyable, n’est-ce pas ?

A titre personnel, je suivais les discussions de Michael Collins sur Twitter. J’appréciais son humanité, sa simplicité, son recul. J’ai été très triste d’apprendre sa disparition.

Auteure : Christine Aubouin Decroix (La Muse et Vous et son blog)

Pour plus d’informations, l’excellent site de Stéphane Sébile :  https://spacemen1969.blogspot.com/2021/04/disparition-de-lastronaute-michael-mike.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :