Les flamants : entre bijoux et maquillage

Le sud de la France, c’est pour beaucoup l’endroit rêvé pour passer ses vacances. Le soleil, la mer, la plage… tout y est. Mais le sud de la France, c’est aussi un endroit qui regorge d’animaux différents de ceux que l’on trouve dans les autres régions. Ouvre l’œil, en dehors de toutes les créatures aquatiques, tu auras peut-être la chance d’apercevoir un éclair rose qui fend le ciel : un flamant !

Eh oui, tu ne le savais peut-être pas mais des milliers de flamants roses vivent en France, essentiellement dans un endroit qu’on appelle la Camargue. Dans les grands lacs salés et rizières de cet endroit très marécageux, les flamants trouvent leur nourriture en abondance. D’ailleurs, savais-tu que c’est dans leur régime alimentaire qu’ils puisent leur couleur rose ? Tout comme les baleines, les flamants filtrent l’eau avec une sorte de peigne qu’ils ont dans leur bec, et qui leur permet de prendre au piège des artémies. Il s’agit de toutes petites crevettes qui contiennent des pigments, c’est-à-dire des colorants roses ! Il suffit de voir un bébé flamant quand il sort de l’œuf : il est tout blanc ! Il deviendra gris en grandissant, avant d’accumuler assez de pigments roses pour arborer cette belle couleur très étonnante dans le monde animal.

Leur couleur, les flamants ont de quoi en être fiers. D’ailleurs, elle constitue un atout pendant la période de séduction. Les flamants, mâles comme femelles, se mettent alors à effectuer une drôle de danse au cours de laquelle ils écartent très souvent les ailes, dévoilant leurs plumes les plus roses. Et pour être sûrs de séduire, ils n’hésitent pas à tricher en utilisant… du maquillage ! Ils le fabriquent eux-mêmes avec une glande qui se situe au niveau de leur cloaque, le nom qu’on donne… à leur derrière. En se frottant les plumes avec cette substance, la belle couleur rose est encore plus éclatante. Pratique pour draguer !

En plus du maquillage, beaucoup de flamants portent aussi des bagues. Cette fois, ce sont les humains qui les fournissent, et ce n’est pas (seulement) pour faire joli. Chaque été, en Camargue, a lieu un événement très attendu des scientifiques : le baguage. Les bébés flamants nés au printemps ont bien grandi, et ne sont pas encore capables de voler. Ils sont regroupés tous ensemble (un groupe qu’on appelle « la crèche ») au milieu d’un lac peu profond, sous la garde de quelques adultes. Un matin, 200 personnes encerclent les bébés et les mènent comme un troupeau vers un enclos. Quelques centaines d’entre eux seront alors pesés, examinés, et on va leur poser ces fameuses bagues avant de les relâcher.

Chaque bague consiste en un morceau de plastique que l’on enroule autour de leur patte, et sur lequel on peut lire un code. Chaque code est unique, et il devient donc la carte d’identité de l’animal.
Ainsi, quand les scientifiques vont observer des flamants avec ces bagues, ils pourront récolter des informations. On saura par exemple s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle, quel âge il a, et s’il a beaucoup voyagé. D’ailleurs, si jamais tu as la chance d’approcher un flamant d’assez près pour lire sa bague, tu peux envoyer le numéro aux scientifiques avec l’endroit où tu étais. En retour, tu recevras la carte d’identité et les habitudes de voyage de cet oiseau ! Et comme certains migrent vers l’Afrique pour la saison froide, tu verras qu’il aura sans doute beaucoup plus voyagé que toi !

Eh oui, les humains ne sont pas les seuls à partir en vacances !

Texte : Sophie Labaude du blog « Les poissons n’existent pas« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *