L’origine de l’Homme – 1ère partie : Homo sapiens, cet homininé !

Nous avons reçu il y a quelque temps déjà cette question : « comment le premier homme qui est arrivé sur terre a pu naître ? ». Dans cette série d’articles, on va essayer de remonter à l’origine de l’Homme pour comprendre que finalement il n’y a pas vraiment de premier Homme. Avant toute chose il est nécessaire de bien comprendre ce qu’est un Homme.

Tu fais partie, comme le reste de la population humaine sur Terre (et dans l’ISS !), de l’espèce Homo sapiens. Mais quelles sont les caractéristiques de cette espèce ?

Homo sapiens, ou « homme savant », est un animal comme les 1 342 000 autres espèces animales à ce jour découvertes.

Si tu touches ton dos, tu es capable de sentir tes vertèbres qui forment ta colonne vertébrale. L’Homme est donc un vertébré comme 64 000 autres espèces.

Homo sapiens a des poils et mamelles comme tous les mammifères. A ce jour, 5 500 espèces de mammifères ont été découvertes.

Le pouce de la main d’un Homme peut-être opposé à tous les autres doigts de la même main. De plus les ongles ont remplacé les griffes au bout des doigts. Ces deux caractéristiques sont spécifiques de l’ordre des primates. L’Homme est donc un primate comme 187 autres espèces.

Enfin Homo sapiens n’ayant plus de queue, celle-ci étant remplacée par un coccyx, il fait donc partie de la super-famille des hominoïdes. Cette super-famille est apparue il y a environ 25 millions d’années. Elle regroupe l’Homme mais également tous les grands singes actuels (gorille, orang-outan, chimpanzé…).

Squelettes des 5 grands groupes d’hominoïdes actuels

C’est bien beau tout ça mais ça nous explique pas encore comment Homo sapiens est apparu il y a environ 200 000 ans.

Yves Coppens, le scientifique français qui a découvert la fameuse Lucy, a proposé une théorie scientifique qui pourrait expliquer l’apparition de l’homme bipède. Il y a environ 10 millions d’années, une grande fissure (ou rift) s’est formée sur le continent africain. Ce rift aurait entraîné la scission d’une large population d’hominoïdes et l’apparition de climats différents de part et d’autre de la fissure :

  • à l’ouest du rift, le climat était plutôt humide permettant la formation d’immenses forêts. Les hominoïdes présents de ce côté-ci du rift auraient donc continué à évoluer en forêt et auraient donner naissance aux grands singes actuels.
  • à l’est du rift, le climat était devenu beaucoup plus sec. Les populations d’hominoïdes présentes de ce côté du rift ont donc dû s’adapter à cet environnement. Ceci pourrait expliquer l’apparition de la bipédie et donc des premiers homininés.

    Carte indiquant la localisation du grand rift africain

Cette théorie intitulée « East side story » a été réfutée par… Yves Coppens lui-même (!) après la découverte à l’Ouest du rift africain de Toumaï (ou Sahelanthropus tchadensis), le plus ancien homininé découvert à ce jour (Toumaï est âgé de 7 millions d’années). Cependant le problème de localisation ne remet pas en cause le fait que les changements climatiques successifs ont sûrement permis l’apparition des premiers homininés, plus adaptés à des milieux secs, notamment pour trouver des ressources alimentaires. Enfin cela ne remet pas en cause non plus le fait que les racines de l’Homme se trouvent en Afrique.

Nous sommes dorénavant à 7 millions d’années. Les premiers individus du genre Homo ne sont pas encore là. Homo sapiens n’apparaîtra que 6 800 000 ans plus tard ! Quels sont les homininés qui ont suivi Toumaï ? Quand et comment sont-ils sortis d’Afrique ? Qui est Néandertal ? Tant de questions à répondre sur les origines de l’Homme. Affaire à suivre sur Kidi’science.

Auteur : Vincent Giudice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *