Pourquoi est-on malade en voiture ? Semaine du cerveau

Cette semaine (du 11 au 15 mars), c’est la semaine spéciale sur le cerveau… nous allons nous aussi, en parler un petit peu pour que tu comprennes un peu mieux ce fabuleux organe qui te permet de bouger, raisonner, mémoriser et ressentir des émotions.

De temps en temps, ton cerveau te joue des tours, dont tu te passerais bien.

As-tu remarqué par exemple que certaines personnes sont particulièrement malades dans les transports ? Les enfants semblent même particulièrement sensibles… surtout lorsqu’ils ont décidé de lire un livre ou de regarder un film pendant que leurs parents conduisent. Sais-tu pourquoi ?

Cela vient de ton cerveau (et non pas de ton estomac, même si tu te sens nauséeux).

Ton cerveau, est un organe qui reçoit tout un tas d’informations lui provenant des différentes parties de ton corps (soit par l’extérieur, l’environnement – soit par l’intérieur du corps même).

Ensuite il traite ces informations pour te faire réagir (te faire courir face à un danger par exemple) ou pour enclencher d’autres mécanismes (trouver l’équilibre lorsque tu bouges par exemple) ou pour simplement les stocker afin de les utiliser plus tard (c’est la mémorisation). Bref, c’est comme un grand ordinateur qui contrôle tout ce que fait ton corps. Je te donne quelques exemples.

Exemple 1 : Tu te brûles la langue en mangeant ta soupe: ton cerveau qui reçoit l’information par un nerf sensitif qui part de ta bouche, va rapidement interpréter cette information. Tu vas d’abord comprendre ce qui se passe : ta soupe est trop chaude !  Un ordre est aussi donné de façon à agir sur d’autres nerfs (qu’on dit moteurs) pour te faire bouger : tu vas t’écarter de l’assiette ou mieux, tu vas souffler sur la soupe pour la refroidir.

Exemple 2 : Imagine que tu es train de vivre une aventure extraordinaire sur une île fantastique. Tous tes sens sont en éveil : tes yeux, ton ouïe (le chant des oiseaux), ton odorat (le parfum des fleurs),… Ton cerveau va recueillir toutes ces informations par les nerfs sensitifs : elles vont toutes dans le même sens. Ton cerveau comprend que tu es dans un endroit nouveau, merveilleux, et va faire en sorte que tu te ressentes un grand bonheur. Il va également stocker toutes ces informations dans ta zone mémoire : tu vas en garder un souvenir impérissable.

Maintenant, que se passe-t-il quand tu te trouves à l’arrière de la voiture de tes parents et que tu fais autre chose que regarder le paysage qui défile, par exemple tu lis une BD ?

Tes yeux fixent le livre ; les capteurs de ta rétine reçoivent des informations qui lui viennent du livre : les nerfs sensitifs vont faire transiter l’information vers une zone de ton cerveau qui va l’interpréter dans ce sens : je suis immobile en train de lire un livre.

Par contre, le reste de ton corps livre également des indications à ton cerveau sur ce que tu es en train de faire. Tes oreilles en particulier contiennent des organes, qui informent ton cerveau que tu es en train de te déplacer.

Ton cerveau reçoit donc deux informations contradictoires et il ne parvient pas à raccorder les deux morceaux de l’énigme. D’un côté je bouge, d’un autre, je suis immobile en train de lire. Ce conflit intérieur génère donc des vertiges, tu ne te sens pas bien. Le conducteur lui, n’a pas ces sensations désagréables : ses yeux et ses oreilles donnent à son cerveau les mêmes informations quant au déplacement.

En règle générale, dès que tes yeux regardent quelque chose de fixe alors que ton corps se déplace, il y aura conflit. Sur une route sinueuse de montagne, même si tu ne lis pas, ton œil n’arrive pas à indiquer ta position avec la même précision que ton oreille. Tu es donc particulièrement malade.

L’idéal est donc de regarder très loin la route. C’est dans cette configuration que tes yeux suivront le mieux ton déplacement.

Texte : Pascale BAUGE – Le Monde et Nous : http://lemondeetnous.cafe-sciences.org/

Illustrations : Stéphanie DUBUT – Stef Comics http://stefcomics.blogspot.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *