Quand la planète rouge était… Bleue !

C’est l’été ! Et les journées sont chaudes, du coup c’est le moment parfait pour se rafraîchir à la plage avec tes amis ou ta famille. Mais les nuits aussi sont belles et dégagées, alors profitons-en pour lever les yeux au ciel. Par chance, les conditions du moment sont parfaites pour observer l’un des points les plus célèbres et les plus brillants du ciel nocturne : la planète Mars. Avec son bel éclat rougeâtre, impossible de la manquer ! Cette couleur, Mars la doit à son sol, recouvert d’oxydes de fer. De rouille en gros. Mais savais-tu qu’il y a bien longtemps, à l’époque où la vie venait d’apparaître sur Terre, la planète rouge était très probablement… Une planète bleue ? En effet, il y a environ 4 milliards d’années, un gigantesque océan d’eau liquide recouvrait l’hémisphère Nord de la jeune planète. On dit qu’à certains endroits, la profondeur aurait atteint plus d’un kilomètre ! Vu de l’espace, ça devait faire un effet splendide.

Vue d’artiste de Mars, il y a 4 milliards d’années. Cette vue d’artiste montre ce à quoi devait ressembler Mars voici quatre milliards d’années. La toute jeune planète devait renfermer suffisamment d’eau liquide pour que l’intégralité de sa surface en soit couverte, sur une hauteur d’environ 140 mètres. Il semble plus probable toutefois que l’eau liquide se soit constituée en un océan occupant près de la moitié de l’hémisphère nord de la planète. En certaines régions, la profondeur de cet océan pouvait dépasser 1,6 kilomètre. Crédit : ESO/M. Kornmesser/N. Risinger

Ce paysage ancien a malheureusement disparu aujourd’hui. Parce que Mars était atteinte d’une malédiction : elle était trop petite. Tout commence avec la molécule d’eau. Avec ses deux petits atomes d’hydrogène posés sur un gros atome d’oxygène, la molécule d’eau a des airs de tête de Mickey. Mais dans l’atmosphère de la jeune Mars, ces molécules d’eau étaient régulièrement cassées par des particules arrivant à toute vitesse depuis l’espace. L’hydrogène étant l’élément chimique le plus léger de l’univers, il en faut peu pour qu’il s’échappe dans l’espace. Et comme Mars était trop petite, sa gravité était trop faible pour retenir tous ces atomes d’hydrogène, et une grande partie de son jeune océan s’est donc littéralement envolée !

La planète Mars aujourd’hui, photographiée par le télescope spatial Hubble. Crédit : NASA

Aujourd’hui, la surface de Mars ressemble plus à un désert aride qu’à une station balnéaire. Et les seules réserves d’eau qui restent sont confinées sous forme de glace dans ses calottes polaires. On le sait parce qu’on a envoyé des robots y faire de belles photos. C’est très joli, mais pas vraiment très accueillant. Dommage, parce qu’avec cette chaleur, faire trempette dans les mers de Mars, j’aurais pas dit non.

Un jour peut-être, des astronautes iront fouler le sol de Mars, en tout cas c’est prévu pour dans une vingtaine d’année…

Auteur : 

Sébastien Carassou  et sa chaîne Youtube Sense of Wonder

Sources :

https://www.eso.org/public/france/news/eso1509/

https://www.sciencesetavenir.fr/espace/planetes/l-ocean-perdu-de-mars_34085

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *