Sciences pressées colorées 2

Art préhistorique

 

https://feel-planet.com/cave-of-hands-argentina/

L’art des couleurs est ancestral. On a commencé par tartiner les murs de couleurs.

En effet, la fabrication de peinture à base de pigments minéraux ne date pas d’hier. Plus de 100 000 ans pour le premier atelier. Plus de 10 000 ans pour cette peinture.
Si l’on sait quels pigments étaient utilisés – terre ocres, argiles, oxyde de fer ou charbon noir – la signification de cet art « primitif » est plus controversée. Art, rituel ou récit initiatique ?

En fait, les chercheurs ne sont même pas d’accord sur les auteurs de ces œuvres d’art.
Parce que les thèmes représentés sont la chasse, on a tout de suite pensé que les artistes étaient des hommes. Mais certains chercheurs ont trouvé que les mains étaient peut-être féminines.
Pourquoi ? Parce que l’index et l’auriculaire sont plus souvent de taille égale chez les femmes, que chez les hommes.

Trop peu précis ? En effet, la forme de la main donne plus d’indications sur le sexe d’un individu que la taille ou la longueur de ses doigts. Des techniques médico légales, qui permettent de reconnaître les criminels à leur empreinte, sont actuellement utilisées pour vérifier si les artistes sont des hommes, des femmes … ou des enfants.

Références :
http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/11/art-femmes-prehistoire_n_4083237.html
http://www.futura-sciences.com/sciences/dossiers/prehistoire-grottes-mystere-mains-borneo-699/page/7/

Camouflage

Crédit : Art Wolfe.

Vois-tu l’animal qui se trouve sur cette photo ?

C’est une chouette lapone qui se cache en face du tronc.

Le rôle de son plumage a tout l’air d’être du camouflage. La chouette aurait adapté ses couleurs pour se fondre dans le décor. On retrouve cela chez de nombreuses espèces de chouettes. Pourtant, chez certaines chouettes, le rôle de leurs couleurs n’est pas aussi simple.

Par exemple, chez la chouette hulotte.

Crédit : Sandro Camardo

Certaines sont grises, certaines sont rousses ! Et ce n’est pas que du camouflage. Les couleurs seraient également associées à des capacités physiologiques et comportementales. A couleur différente, comportement différent. La chouette rousse supporte mieux la chaleur que la grise. Par contre, la grise résiste mieux au stress et donc à un climat plus froid et plus difficile.

Crédit : Benoit Henrion

Pour la chouette effraie, c’est pareil.

D’ailleurs, le climat se réchauffant, on observe une diminution de chouettes effraies grises et une recrudescence des rousses et claires.

Référence :
http://www.salamandre.net/article/operation-chouette-c-est-dans-la-boite/

Veilleuse des forêts

Glow GIF - Find & Share on GIPHY

 Ces champignons sont bien réels. Ce sont des Panellus Stipticus. Il s’agit d’une des rares espèces de champignons bioluminescents.

Bioluminescent parce que ce sont des organismes vivant qui produisent de la lumière suite à une réaction biochimique particulière. Ainsi, la lumière est émise par des enzymes, les bien-nommées luciférases, qui se débarrassent de l’énergie acquise après avoir oxydé les molécules de luciférine.

Selon les détails de cette réaction, couleurs et intensité varient, allant du bleu au rouge en fonction de l’espèce.
En effet, des milliers d’espèces sont bioluminescentes, plus souvent ce sont des organismes marins : poissons, crustacés, planctons…

Seulement quelques variétés de champignons sont bioluminescentes et on peut essayer de les cultiver à la maison pour se fabriquer une veilleuse originale (voir sur http://vistamushrooms.com/index.php/glow-in-the-dark-mushroom-kits/glow-in-the-dark-mushroom-tissue-kit.html ) !

Auteur : Emilie Neveu de Sense the Science

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *