Souffleur de verre


Il fait sacrément chaud en ce moment ! Tu as peut-être l’impression de vivre dans un four. 
Alors, imagine la vie d’un souffleur de verre !

Le souffleur de verre façonne des objets qui contiennent du verre. C’est impressionnant à voir, très joli mais un peu chaud ! En effet, pour cela, il doit chauffer le matériau à plus de 1000 degrés à peu près. A cette température, le verre fond, il ressemble de loin à du miel et peut être modelé pour adopter la forme voulue.

Crédit : inconnu

Tubes, spirales, cubes de verre… tellement de possibilités !

Le secret de ces sculptures transparentes, c’est l’habileté des souffleurs de verre : beaucoup de précision, mêlé à un peu d’intuition, le tout assaisonné avec le goût des belles choses. Et puis surtout de la patience : pour les soudures, ou pour ajouter d’autres composés chimiques, il faut chauffer par intermittence pour ne pas déformer l’objet en création. Cela peut prendre des jours et des nuits.

 

« Le verre est un matériau fabuleux : inerte, transparent et isolant. Mais il est aussi capricieux quand on le transformeAu moindre défaut de réalisation, il peut se fêler. » Florence Thibout, fait partie des trente souffleurs de verre français travaillant pour la recherche publique à l’Université Pierre et Marie Curie à Paris dans le laboratoire Kastler-Brossel.

 

Si nos objets quotidiens sont pour la plupart confectionnés de façon industrielle, les objets en verre de laboratoire doivent souvent être créés sur mesure pour des expériences originales en chimie, physique ou électronique.

3 prismes de formes différentes de plastique et de verre

En effet, le verre est génial pour le chercheur qui l’utilise en optique : c’est le prisme (bloc de verre taillé, composé classiquement de trois faces sur une base triangulaire) qui peut dévier les rayons de lumière ou les lentilles qui peuvent concentrer des faisceaux en un point précis. La chimie n’est pas en reste non plus. Le verre réagit peu avec les composés chimiques habituellement utilisés. Il est donc idéal comme récipient pour observer des réactions. De plus, il peut subir de grands changements de température sans se déformer ni se casser….  sous réserve d’être sans défaut, comme l’a précisé Florence Thibout.

 

Florence Thibout. Crédit: PLAS/CNRS PHOTOTHEQUE

 

Chaque expérience de recherche est effectuée dans le but de répondre à une question nouvelle. Parfois, il faut déposer un métal bien particulier, le rubidium, à l’intérieur d’une ampoule de verre, car le rubidium est un élément chimique qui permet de mieux observer comment se comportent les atomes et les électrons. D’autre fois, il faut utiliser un mélange de verre plus délicat et difficile à travailler mais qui permet de ne pas laisser passer certains gaz. C’est là qu’intervient le souffleur de verre, qui travaille pour le laboratoire : il crée des pièces sur mesure et il doit faire preuve d’inventivité pour manipuler de nouveaux matériaux. C’est ce qui fait l’attrait pour ce métier, chaque recherche apporte ses nouveaux challenges.

Ces pièces sur mesure ne servent peut-être qu’une fois. Elles peuvent aussi, parfois, se répandre jusque dans nos cuisines. Tu as sûrement un plat en pyrex dans tes placards. Ce matériau a été créé par le chimiste W.C Taylor en 1915, alors qu’il cherchait un verre qui ne se casse pas lorsqu’il passe du très froid au très chaud. Le borosilicate (un verre spécial qui incorpore d’autres constituants comme le bore) a ainsi vu le jour et permet encore de nos jours de nombreuses expériences, que ce soit dans nos fours de cuisine ou dans les laboratoires scientifiques.

 

Auteure: Emilie Neveu / Sense the Science

Une journée de souffleuse de verre : https://lejournal.cnrs.fr/articles/un-jour-avec-florence-thibout-souffleuse-de-verre

Vidéo CNRS sur les Souffleurs de verre : http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=1402

Un article de Pascale sur de fabuleuses éponges de mer qui fabriquent du verre :
http://kidiscience.cafe-sciences.org/articles/du-verre-et-de-la-lumiere-dans-le-fond-des-oceans/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *