Une histoire pour découvrir Darwin

Mercredi dernier, le 12 février, c’est le Darwin Day… Pourquoi cette date ? Tout simplement parce que Charles Darwin est né le 12 février 1809. Le « Darwin Day » est donc une très belle occasion de pouvoir parler chaque année de ce grand homme et de découvrir de nouvelles anecdotes sur sa vie, la façon dont il a travaillé pour bâtir cette belle théorie qui explique notre Monde. L’an dernier, souviens-toi, nous lui avions consacré toute une semaine de billets, à retrouver ICI !

Aujourd’hui, on te présente un livre jeunesse !

Voici un chouette roman à destination des enfants, sur le célèbre Charles Darwin : « Darwin : Mission sous surveillance, écrit par Edith Pauly, auteur passionnée de vulgarisation scientifique, paru aux Editions Le Pommier en octobre 2017.

Cette fiction met en scène deux enfants embarqués comme mousses à bord du Beagle, le célébrissime navire de la Royal Navy, en 1831 aux côtés de Charles Darwin alors qu’il entame son voyage autour du Monde.

Alors justement, pour les petits curieux, ces aventures sur un fond d’intrigue palpitante, permettent de mieux comprendre tout le travail de minutie de notre légendaire naturaliste : comment il a observé, collecté, conservé, noté, réfléchi, élaboré sa pensée, vérifié ses hypothèses, cherché à comprendre les différences entre espèces et ce, dans les moindres détails pour faire émerger sa théorie qui est désormais reconnue de tous (du moins dans le monde scientifique, parce qu’elle en dérange encore certains) : l’évolution, la sélection naturelle et sélection sexuelle (quand une femelle choisit un mâle particulier pour ses caractéristiques particulières qui lui tapent dans l’œil 😉 ).

Un beau coup de projecteur aussi sur ses coups de cœur et les détails qui l’émeuvent, mais aussi ses grincements de dents (comme l’esclavage ou l’obscurantisme)…

Quelques informations scientifiques à découvrir par ce livre…

1- La géologie au cœur des préoccupations du naturaliste.
Quand on pense à Darwin, on s’imagine assez rapidement les pinsons et les tortues géantes qu’il a observés et décrits et dont il a expliqué les caractéristiques selon leur environnement.
En fait, il a aussi beaucoup travaillé sur la compréhension de la formation des différents sols et reliefs qu’il a croisés sur sa route !
Il a ainsi montré que les chaînes de montagne étaient le résultat d’une série de tremblements de terre et autres accidents qui ont façonné la terre sur d’immenses périodes de temps.

2- Il s’est intéressé de près aux coraux

Sa compréhension des phénomènes en géologie lui a également permis de bâtir une théorie sur la formation des barrières de corail à proximité des volcans. Ce sont les mouvements de terrains sous la mer qui expliquent la formation et la forme des coraux qui poussent grâce à la présence de carbonate de calcium dans l’eau de mer. 

3- Une histoire de tatou

Partout où il passe, il observe avec minutie en quête de traces du passé : des strates de roches et des fossiles d’espèces éteintes qu’il dégage avec précautions.

En Argentine, Darwin découvre un fossile de tatou géant (ou un de ses ancêtres) : il en fait ses premiers rapprochements avec la morphologie des tatous contemporains de plus petite taille. L’idée germe que des espèces qui se ressemblent physiquement ont un ancêtre commun et qu’une lente évolution en lien avec une meilleure adaptation à un environnement particulier est à l’oeuvre.

Bref, un livre pour les jeunes (ou les adultes) que je recommande !

Auteur :
Pascale Baugé, du blog Le Monde et Nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.