C’est quoi un OGM ?

Le mot OGM est un mot que l’on entend parfois aux informations ou au cours de débats passionnés. Mais qu’est-ce réellement qu’un OGM ? Est-ce dangereux ou inoffensif ? Avant d’aborder ces questions, essayons de comprendre comment fonctionne le vivant.

A la découverte des gènes

Les êtres vivants, qu’il s’agisse de plantes ou d’animaux, sont composés de différentes briques que l’on nomme cellules. Au sein de chacune de ces cellules, il existe une molécule appelée ADN. Cet ADN est comme un manuel d’instructions qui contient toute l’information nécessaire pour que la plante ou l’animal en question fonctionne correctement. Pour être plus précis, ce manuel est divisé en de nombreuses sections que l’on appelle des gènes. Chaque gène sera responsable d’une tâche particulière qui définira comment l’organisme fonctionne et ce à quoi il ressemble.

ogm01
Illustration Inti

Par exemple, il existe des gènes qui définissent la couleur des yeux d’un humain ou encore des gènes qui permettent à une carotte de créer de la vitamine A.

Les différentes espèces animales et végétales partagent un grand nombre de gènes en commun mais certains sont spécifiques à certains organismes. Par exemple, les gènes permettant d’assurer le bon fonctionnement de la respiration sont présents dans toutes les espèces qui respirent. A l’opposé, d’autres gènes ne sont présents que chez certaines espèces. Par exemple, les humains n’ont pas de gène permettant de produire de la vitamine C contrairement à de nombreux animaux ou plantes. C’est pour cette raison que l’on doit manger des aliments en contenant.

 Quel est le rapport avec les OGM?

Le terme OGM signifie Organisme Génétiquement Modifié, c’est à dire qu’il s’agit d’un animal, d’une plante ou d’un microbe dont on a modifié les gènes ! Concrètement, si l’on souhaite ajouter une caractéristique d’une espèce A à une espèce B, il suffit donc de mettre le gène correspondant de l’espèce A dans l’espèce B.

ogm02En pratique ce n’est évidemment pas aussi simple notamment car certaines caractéristiques ne dépendent pas d’un seul mais de plusieurs gènes. Et parfois au lieu de rajouter un gène étranger, on en enlève un, ou l’on bouge un gène entre variétés d’une même espèce. En d’autres mots, il existe de nombreuses manières de créer un OGM !

Mais c’est naturel tout ça?

Oui et non. Cela peut paraître à première vue non naturel car il faut une intervention humaine pour arriver à de tels résultats. Cependant, la nature a accompli des faits similaires depuis des millions d’années. Par exemple, certains organismes comme les microbes s’échangent des gènes entre eux. Cela leur permet d’acquérir de nouvelles caractéristiques comme la résistance à certains médicaments. Certains microbes vivant dans la terre transfèrent aussi des gènes à des plantes ! C’est d’ailleurs en copiant ce phénomène naturel que les scientifiques ont réussi à leur tour à insérer de nouveaux gènes dans certaines plantes.

ogm03

Comme nous venons de le voir, les OGM sont avant tout une technique. Et ces techniques permettent désormais d’insérer n’importe quel gène dans de nombreuses espèces différentes. De la souris à la tomate en passant par les microbes. Il faut donc faire attention à ne pas parler des OGM en général mais d’une application de la technique en particulier, c’est à dire d’un organisme donné auquel on a ajouté (ou enlevé) un gène précis.

 Alors les OGM, c’est dangereux ou pas ?

Cela dépend donc de la manipulation qui a été effectuée, il faut juger au cas par cas.

Le cas du riz doré semble par exemple être un succès. En Asie, de nombreux enfants sont affectés par un manque en vitamine A car la nourriture locale n’en contient que très peu. Ce manque peut entraîner des graves problèmes de vision et même la mort. Des scientifiques ont alors créé une variété de riz contenant un gène permettant de créer cette fameuse vitamine A. En mangeant ce riz, ces enfants peuvent donc avoir une alimentation riche en vitamine A leur évitant ainsi de nombreux problèmes de santé. Cet OGM précis offre donc une solution à un problème de santé et ne présente pas de danger (le gène ajouté est présent dans d’autres plantes comestibles non présentes en Asie, comme le maïs).

ogm04

Pour le moment, il n’existe pas d’études scientifiques démontrant que manger un OGM particulier entraîne des problèmes pour la santé (certaines le prétendaient mais elles ont été invalidées par d’autres scientifiques).

Par contre, dans certains cas, on ne sait pas encore si il existe un danger potentiel et il faut faire preuve de précaution ! Par exemple, il existe une variété de saumon auquel il a été ajouté un gène lui permettant de grandir beaucoup plus vite. Cela permettrait de produire plus de saumon plus rapidement. Cependant, il est difficile de savoir ce qui se passerait si ces nouveaux saumons s’échappaient par accident de leur élevage et arrivaient dans une rivière. Mangeraient-ils trop de nourriture faisant disparaître certaines autre espèces, feraient-ils disparaitre les autres saumons grandissant plus lentement ? On ne le sait pas encore. Dans des cas comme celui ci, il faut être sûr que l’OGM ne présentera pas de danger pour son environnement. Pour ces raisons, les scientifiques continuent leurs études pour prendre les bonnes décisions dans le futur.

ogm05

Les OGM, c’est légal en France?

En partie seulement. Il faut savoir que les lois françaises sont parmi les plus prudentes concernant les OGM. Il est à l’heure actuelle interdit de cultiver des plantes génétiquement modifiées en France (mais c’est autorisé en Europe et dans d’autres pays comme les Etats-Unis). Cela est cependant autorisé pour certains chercheurs souhaitant comprendre si les OGM présentent un risque pour l’environnement.

Enfin, il est autorisé d’importer des produits issus de plantes OGM et de les vendre pour la consommation humaine ou animale. En 2014, cela concernait plusieurs variétés de soja, maïs, colza, coton ou betterave.

L’étiquette des aliments comportant ces OGM doit impérativement le mentionner sur leur étiquette..

En conclusion, OGM est un terme général désignant des organismes auxquels on a ajouté ou enlevé un gène. Les applications de cette technique sont très nombreuses. Certaines ont résolu des problèmes et d’autres peuvent être potentiellement dangereuses. Mais, pour l’instant, aucun n’a montré être dangereux pour l’humain ou les animaux. Il faut tout de même être très prudent lorsque l’on veut utiliser de nouveaux OGM et faire les études adéquates pour bien être sûr qu’ils ne poseront pas de problèmes de santé ou d’environnement. Sur ce point là, les lois françaises sont extrêmement prudentes.

OGM_final
BD de Sophie

Texte : Philippe Julien du blog Biopsci.
Illustrations : Inti – Sophie

 En savoir plus

La page wikipedia sur les OGM, riche en informations
La page wikipedia sur les règlemention française en termes d’OGM. Technique mais informatif.
Un article sur les saumons OGM sur le blog Tout se passe comme si.
La catégorie OGM de ce même blog, incluant notamment des dialogues avec des chercheurs.
Les OGM expliqués en BD et avec humour sur le blog A la main.

Note aux parents

Nous avons conscience que les OGM représente un problème complexe avec des implications tant au niveau scientifique qu’économique. Veuillez garder en mémoire que cet article n’est qu’une introduction au sujet et que nous n’avons pas pu couvrir tous ces aspects. Les commentaires sont ouverts pour de plus amples conversations, sous réserve de courtoisie évidemment.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *