Expériences scientifiques en famille

Aujourd’hui, une nouvelle contributrice, Mme Déjantée du blog « La pensée buissonnière », nous propose quelques expériences scientifiques à réaliser facilement à la maison  :

  • Patauger avec un fluide non-newtonien

Quand on mélange de la maïzena avec de l’eau, on obtient ce qu’on appelle un fluide non newtonien. En réalité, c’est un mot compliqué pour dire que le fluide va se comporter différemment selon sa vitesse de déformation: si on le manipule vivement, il se comportera comme un solide, alors que si on le manipule lentement, il coulera comme un liquide.

Pour l’expérience il faut environ 2/3 de fécule de maïs pour 1/3 d’eau. Vous devriez alors obtenir des résultats bluffants comme le montre la vidéo ci-dessous :

  • Faire de la télékinésie avec du poivre et un bout de savon

Prenez une assiette creuse, remplissez-là d’eau, saupoudrez l’eau de poivre. Puis allez chercher un petit bout de savon de Marseille et effleurez la surface de l’eau. Immédiatement, les grains de poivre sont chassés. Ça marche aussi si on trempe son doigt dans un peu de liquide vaisselle. Pour voir ce que ça donne, vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous :


En gros ce qui se passe c’est que quand on trempe un peu de savon dans l’eau, le savon va se dissoudre dans l’eau mais attention, pas n’importe comment! A la façon du savon! Il faut imaginer les molécules de savon comme de petites baguettes de majorette où à une extrémité on trouve un composé qui a tendance à se lier très facilement avec les molécules d’eau (on appelle ce côté « hydrophile » = qui aime l’eau), et à l’autre un autre composé qui a beaucoup plus tendance à se lier avec les molécules de gras et donc à repousser les molécules d’eau (on parle d’un côté « hydrophobe » = qui n’aime pas l’eau). Du coup, la position d’équilibre la plus confortable pour ces molécules est de venir s’aligner perpendiculairement à la surface de l’eau, côté hydrophile dans la flotte, et côté hydrophobe dans l’air. Un peu comme ça:

images

Mais du coup, le tout petit peu de savon dissous va drôlement s’étaler vu qu’il a besoin de rester en surface… d’où le mouvement net qu’on observe grâce aux grains de poivre.

  • Faire des « cocktails » marrants en jouant sur la densité des liquides (Attention ne les buvez pas !)

Vous avez peut être remarqué que lorsqu’on cherche à mélanger du sirop avec de l’eau, il vaut mieux mettre d’abord le sirop et ensuite l’eau. Si on procède en sens inverse, la différence de densité entre le sirop et l’eau (le sirop étant bien plus dense que l’eau) induit que le sirop tombe au fond du verre sans vraiment se mélanger avec l’eau. Du coup c’est pas trop pratique pour déguster son sirop, mais c’est en revanche bien plus esthétique! Surtout si on pris le soin de colorer l’eau dans une teinte qui tranche avec la couleur du sirop.

On peut donc à partir de ce constat vous proposer l’expérience suivante :

  • Superposer dans un verre les liquides suivants dans l’ordre indiqué, de bas en haut: sirop, liquide vaisselle, eau colorée, huile, alcool
  • Pour superposer les liquides sans les mélanger, il faut faire couler le liquide avec précaution dans une cuillère tenue horizontalement juste au-dessus du liquide précédent,

Vous devriez alors obtenir un beau dégradé dans votre récipient !

Amusez-vous bien avec la science !

 

Idée originale et expériences : Mme Déjantée du blog « La pensée buissonnière »

Adaptation : Vincent Giudice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *