Souffler sur sa boisson chaude : utile ou non ?

Une tasse de boisson chaude devant soi et on fait tous la même chose : on souffle pour la refroidir. Même chose avec la soupe bouillante ! Mais, est-ce que souffler sur son café ou son chocolat chaud le refroidit plus vite ? Est-ce que remuer sa soupe avec sa cuillère sert à quelque chose ? Vérifions cela scientifiquement.

Bon ! C’est le moment d’un petit café ! Mais avant, pour vérifier s’il se refroidit plus vite en soufflant dessus, je vais mettre au point un protocole expérimental :

But de l’expérience :
Vérifier si souffler ou remuer une boisson très chaude la refroidit plus vite.

Hypothèse :
Je pense que oui, souffler et remuer dans sa boisson chaude aide à la refroidir (mais comme je n’ai pas encore réalisé l’expérience, je n’en suis pas sûr, c’est pour ça que j’émets une hypothèse)

Matériel :
3 tasses de café : Tasse 1, Tasse 2, Tasse 3
3 thermomètres
3 cuillères à café

Réactifs :
Du café bien chaud (ou ta boisson chaude préférée)

Mode opératoire :
Prépare le café (ou toute autre boisson chaude selon tes préférences)
Place un thermomètre dans chaque tasse
Verse une part égale de café dans chacune des trois tasses (80 mL de café dans chaque tasse en ce qui me concerne)
Mesure la température initiale du café dans les 3 tasses.

Commence à :

  • souffler régulièrement dans la Tasse 3
  • remuer avec la cuillère dans la Tasse 2
  • laisser la Tasse 1 tranquille.

Relève et note toutes les deux minutes dans un tableau (ci-dessous), les températures dans les tasses 1, 2 et 3. N’oublie pas de noter la température initiale, au début de l’expérience au temps = 0 minutes).

Attention ! Avant de relever les températures, remue un peu la boisson de manière à ce que les températures soient homogènes dans toute dans la boisson (ça pourrait être plus chaud en haut et plus froid en bas de la tasse).
Relève et note les températures pendant 10 minutes. N’oublie pas de remuer dans la tasse 2 et de souffler dans la tasse 3 pendant les 10 minutes ! Fais-toi aider (Merci à mon fiston pour son aide).

Quelle est l’utilité de La Tasse 1 ?
Ce sera notre « témoin », c’est-à-dire, l’échantillon de café laissé sans technique de refroidissement pour voir si l’une de nos méthodes est efficace, ou pas.

Interprétation des résultats
Une fois que tu as tes résultats, c’est-à-dire, que tu as complété ton tableau avec la mesure des températures toutes les 2 minutes, voici ce que tu obtiens :

Réalise un graphique de la variation des températures en fonction du temps :

Que constates-tu ?
La température de la tasse 1 (témoin) a baissé mais pas autant que dans les tasses 2 et 3 ! Aussi, on remarque que c’est la tasse 3, celle dans laquelle on a soufflé que la température a le plus baissé en 10 minutes.

Conclusion
Remuer et souffler dans sa tasse de boisson chaude aide effectivement à refroidir le liquide ! La méthode la plus efficace pour refroidir sa boisson est de souffler dessus. (Mon hypothèse est confirmée)

Discussion
Pourquoi souffler sur sa boisson accélère son refroidissement ?
Les molécules les plus énergétiques de la boisson vont bouger plus et vont avoir tendance à passer à l’état gazeux à la surface du liquide, c’est l’évaporation.
Plus la boisson est chaude, énergétique, plus les molécules d’eau vont passer facilement à l’état vapeur. Si tu souffles à la surface de ta boisson chaude, tu évacues les molécules les plus énergétiques et d’autres vont pouvoir se vaporiser.
Ce n’est pas le cas dans la boisson où on ne souffle pas : les molécules les plus énergétiques prennent plus de temps à partir, le processus de refroidissement est donc plus lent.

Notons que le refroidissement est également plus lent pour les éléments qui contiennent peu ou pas d’eau, comme les frites par exemple.
Nous avions aussi évoqué le refroidissement lié à l’évaporation dans ce billet.
Une dernière remarque pour faire le malin à table, un boisson est dite chaude au-delà de 65°C et la température idéale pour la boire est de 57,8°C, selon une étude (lien).

Bon, moi, je vais boire mon café…
Beurk ! Il est trop froid. Il va falloir trouver un moyen d’agiter à nouveau les molécules dans ma tasse ! Mais ça, on en reparlera.

Auteur : 
Sproutch Lagrenouille : son blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *