Des poisons dans la Nature, comment ça ?

Le savais-tu ? Le poison est abondamment présent dans la Nature et ça peut faire peur parce que, comme tu t’en doutes, un poison, c’est dangereux !
Enfin, oui et non, car en réalité tout dépend pour qui et à quelle dose il est absorbé. Tu seras même surpris d’apprendre que dans certains cas, le poison peut devenir « médicament » pour l’Homme …  mais pour ça, il faut l’étudier de près : c’est le travail des scientifiques.

Pourquoi des poisons dans la Nature ?
Pour survivre et se reproduire, chaque espèce (végétale ou animale) doit pouvoir se défendre face à l’ennemi prédateur ! Il peut s’agir de moyens passifs comme le biomimétisme (certaines chenilles et araignées se « déguisent en crotte » pour échapper aux oiseaux ! voir ce billet) ou de techniques plus agressives : plantes comme animaux peuvent fabriquer du poison et s’en servir d’armes contre celui qui s’approchera d’un peu trop près.

Une exposition à découvrir
Le Palais de la Découverte à Paris, présente actuellement une très riche exposition temporaire dédiée à cette thématique. Elle est visible jusqu’au 11 Août 2019. Clique ICI pour de plus amples informations.

Un petit tour du côté des minéraux
Les poisons sont partout, même dans de « simples » cristaux. Et pour cause, certains minéraux sont des concentrés d’éléments chimiques toxiques pour l’homme, tels que le mercure (un neurotoxique, un poison pour le cerveau) ou l’arsenic (il perturbe le fonctionnement normal de l’organisme).
Retrouve au Palais de la découverte des échantillons de ces drôles de pierres…

Des pierres toxiques : la cinabre et l’arsénopyrite

Le cinabre (à droite) est à base de mercure, il est connu depuis le néolithique car il était alors utilisé comme pigment rouge pour les fresques murales. Utilisé en médecine depuis l’Antiquité !

L’arsénopyrite contient de l’arsenic associé à du fer. Il y a eu beaucoup d’intoxications (il y en a encore à cause d’une eau trop riche en arsenic à certains endroits) et d’empoisonnements à l’arsenic dans l’histoire.
L’arsenic est toutefois utilisé également en médecine depuis des millénaires. Longtemps abandonné, il a été assez récemment réhabilité car son efficacité dans le traitement de certaines formes de leucémies (cancer du sang) a été démontrée.

Abeille ou guêpe ?
On les chasse à grands coups de serviette, l’été, lorsqu’elles rodent autour de nos assiettes. Mais si elles piquent toutes les deux, connaissez-vous la différence entre ces deux insectes ?

Des maquettes d’abeille et de guêpe pour mieux comprendre leur mode de piqûre

Seule la guêpe pique pour se nourrir : le venin permet d’immobiliser ses proies. Elle est donc capable de piquer plusieurs fois car son dard est lisse et peut ressortir après piqûre.
L’abeille, au dard cranté, ne peut s’échapper de sa proie. Elle meurt donc « éventrée » lorsqu’on la retire plutôt violemment.

Le venin de l’abeille peut déclencher des allergies et des œdèmes (des gonflements) et donc, être particulièrement dangereux (en tous cas si les piqûres sont nombreuses). Mais sais-tu que l’un de ses composants fait l’objet de recherches médicales et a montré une certaine efficacité contre les cellules cancéreuses ?

Un petit mot sur les grenouilles
Qui eut cru que certaines grenouilles étaient de vraies poisons ? Capables de paralyser leurs proies grâce à leur poison qui bloque le signal nerveux qui parvient aux muscles (dont le cœur), les Kokoïs de Colombie sont redoutables !
Mais chose étonnante, le régime alimentaire de la grenouille (sa consommation en fourmis et scarabées) joue un rôle dans la production du poison !

La grenouille Kokoï de Colombie : un vrai poison

Voilà, j’espère que ce petit aperçu te donnera envie d’aller visiter cette belle exposition. Tu verras que dans la nature, il y a un grand nombre de poisons et parfois même plusieurs poisons mélangés (on parle de cocktails) chez certaines espèces comme les scorpions ou les serpents.

Exposition « Poison » au Palais de la Découverte

Une autre fois, on te parlera de certaines plantes toxiques !

Auteur : Pascale du blog « Le Monde et Nous »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.