L’asthme, c’est quoi ?

Nous répondons aujourd’hui à une question qui nous a été posée  par notre jeune lectrice « Minicorne » concernant l’asthme.
Qu’est-ce que cette maladie ? Qui touche-t-elle ? Comment la soigne-t-on ?

Une gêne respiratoire
L’asthme a pour origine une inflammation des bronches et se manifeste par une toux, des sifflements et une gêne pour respirer. Pourquoi, comment ? Pour te l’expliquer, revenons rapidement sur la respiration.

La respiration
Le but de la respiration est de fournir à l’ensemble de tes cellules l’oxygène dont elles ont besoin. Tu inspires donc de l’air par le nez (il contient environ 21 % d’oxygène). L’air descend par le pharynx puis la trachée qui se divise alors en deux conduits appelés « bronches » et entourées de muscles qui, à leur tour se ramifient en bronchioles (des tubes de plus petit diamètre). A l’intérieur des bronches, on trouve le mucus, un fluide fabriqué par l’organisme (on dit secrété) qui sert à capturer les impuretés apportées par l’air inspiré afin de les éliminer et éviter aussi le dessèchement des tissus.
A l’extrémité des bronchioles, se trouvent des alvéoles, des sortes de petits sacs contenant de nombreux petits vaisseaux sanguins. C’est à ce niveau que le transfert de l’oxygène de l’air vers le sang s’effectue.

L’asthme
Lorsqu’une personne est touchée par l’asthme, ses bronches sont irritées, ce qui signifie que leur paroi est épaissie et réagissent au moindre stimulus comme la poussière, la fumée, la pollution de l’air et même les exercices physiques.
En cas de très forte crise, les muscles autour des bronches sont contractés, beaucoup de mucus est produit… Tout cela ne permet plus le passage de l’air de façon correcte ce qui peut bien sûr être fatal : on déplore 1500 décès par an, en France et la maladie touche environ 10 % des enfants. Mais heureusement des traitements sont là et avec de bonnes précautions, ça se passe bien.

Bronches saines et bronches d’un individu asthmatique

La maladie progresse
Il est à noter que la maladie est en forte progression depuis les années 2000 et que 80% des cas d’asthme sont d’origine allergique. Pourquoi ?
Plusieurs facteurs sont à évoquer : les meilleures conditions d’hygiène qui font que l’organisme n’est plus en contact avec des substances étrangères et ne sait plus s’en protéger, l’usage plus massif des antibiotiques et l’augmentation de la pollution de l’air. Des études ont montré que les enfants vivant en campagne, notamment à la ferme au contact des vaches ont beaucoup moins d’allergies.

Quant aux polluants particulaires présents dans l’air, ils accentuent l’asthme, surtout les particules ultra-fines capables de capter les allergènes (acariens, pollens, graminées) et de les concentrer. La réaction d’une personne sensible sera alors d’autant plus forte.
Concernant le pollen, face au réchauffement, on assiste à une modification de la répartition d’espèces végétales, ce qui engendre une tendance à la concentration de pollen. Par ailleurs, il semble que la pollution de l’air joue un rôle dans l’allergénicité des pollens. Il faut donc comprendre comment les polluants gazeux et particulaires peuvent modifier les pollens, les rendant plus allergisants et comment s’opère la dispersion des allergènes. Plusieurs équipes de recherches se concentrent sur ce sujet.

Les traitements :
Il n’y a pas vraiment de solution pour guérir de l’asthme. L’une des premières protections afin de limiter les crises est d’éviter les environnements à risque (pollution, zone enfumée…).
Parmi les traitements, il existe des médicaments permettant de réduire l’inflammation des bronches et d’autres à prendre en cas de crise plutôt sous forme d’aérosol à inhaler. Leur action est alors de dilater les bronches et de soulager la personne en crise qui peut alors mieux respirer !

Texte : Pascale BAUGE – Le Monde et Nous
Illustrations : StefComics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.