Le plastique, qu’est-ce que c’est ?

Le plastique, tu connais bien ! Il est partout, totalement intégré dans notre vie quotidienne : des bouteilles qui permettent de stocker des liquides jusqu’aux stylos de ta trousse ou certaines parties de ton vélo, les téléphones, l’ordinateur ou certains de tes jouets.

Pourquoi en retrouve-t-on autant ?
Pour la simple raison qu’il possède un certain nombre de propriétés intéressantes. L’une d’elle est qu’il est très léger ! Parfait pour les voitures afin de limiter la consommation de carburant.

Une autre de ses propriétés est la possibilité de lui donner la forme désirée, lors de la fabrication d’une pièce, ce qui est très pratique dans de nombreux domaines !

D’autres propriétés que nous pourrions citer sont que les plastiques sont plus ou moins souples, résistants mécaniquement, résistants chimiquement. Enfin, ils sont également faciles à fabriquer.

Toutes ces propriétés font qu’on les trouve dans chaque recoin de nos vies, ils rendent tellement de services  : les objets de la vie quotidienne mais aussi l’industrie (tuyaux, pièces de machines, d’automobiles, emballages, mousses d’isolation, gaines de fils électriques…), la santé (les seringues, les poches de sang etc.), les loisirs (les jouets, les objets pour le sport, les CD, DVD…).

La fabrication du plastique

Jusqu’à présent, le plastique est plutôt fabriqué à partir du pétrole (on peut aussi en faire de façon artisanale avec du lait, souviens-toi de cet article).
Mais au fait, qu’est-ce que le pétrole ?
Le pétrole, c’est un liquide noir très visqueux ! C’est en fait un complexe mélange fait de nombreux constituants et on ne peut rien en faire en l’état. Il faut le transformer.

Dans le domaine de l’industrie du pétrole, l’ensemble de ces transformations s’appelle le raffinage.
Le raffinage est donc l’ensemble des procédés qu’on va faire subir au pétrole afin de le rendre utilisable.
La séparation des différents constituants s’effectue par étapes. Grosso modo, dans une raffinerie, on distille le pétrole : on le fait bouillir ; les différentes vapeurs obtenues passent dans une tour de fractionnement et vont se condenser (redevenir liquide) chacune leur tour selon leur température de condensation. De bas en haut de la colonne, on obtient donc des produits de plus en plus légers.

Ainsi, à différentes hauteurs de la tour, on récupère les différents constituants (ou mélanges de quelques constituants) qu’on va pouvoir valoriser : le fuel (pour le chauffage ou la production électrique), le gasoil, le kérosène (pour les avions), les essences… et tout en haut des gaz.

Et le plastique dans tout cela ?
L’un de ces composants sortant de la “tour” précédente s’appelle le « Naphta » : c’est la matière première pour fabriquer le plastique.

Mais le Naphta doit subir encore plusieurs transformations (des étapes de chauffage et de refroidissement). On doit casser les molécules qui le composent pour obtenir des « plus petits » morceaux (c’est-à-dire des molécules plus simples) : ce sont les briques de bases qui constituent le plastique ; on appelle ces briques des “monomères”.

Ensuite, il suffira d’assembler ces monomères les uns derrière les autres pour en faire de longues chaînes, qu’on appelle des “polymères” qui forment les plastiques. Selon la nature des monomères et la façon dont on les assemble, on obtiendra tout un tas de plastiques aux propriétés très différentes. Le plastique en ressort généralement sous forme de petits granulés qu’on place dans des moules, chauffés. En refroidissant, l’objet durcit en gardant sa  forme.

Le plastique est donc un matériau intéressant, oui mais voilà …

Le problème avec le plastique
Le problème est multiple :
– Le plastique est principalement fabriqué à partir du pétrole, une ressource qui s’épuise,
– Comme tout procédé industriel, la fabrication de plastique consomme de l’énergie et génère des rejets,
– Le plastique en fin de vie, se retrouve souvent dans l’environnement et cela pose de sacrés soucis.

Nous en reparlerons dans un prochain article (le recyclage, les autres ressources pour faire du plastique et la limitation des objets en plastique à usage unique …).

Auteur : Pascale Baugé, du blog Le Monde et Nous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.