[Spécial maths]#1 Anecdotes !

Cette semaine, on célèbre les maths sur Kidi’Science. On te propose une série d’articles dans le cadre de la Semaine des mathématiques qui a lieu du 9 au 15 mars, proposée par le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse.
C’est une très bonne occasion de te montrer que les maths peuvent être fun, utiles, stimulantes et toucher tout un tas de domaines !

Pour commencer cette semaine, on te propose un tout petit article avec quelques anecdotes sur les mathématiques !

Les moutons partent en transhumance
Quel est le rapport avec les maths ? Et bien, cela pourrait bien être le point de départ de l’invention du calcul et ça remonte au IVe millénaire avant JC.
A cette époque, les premières villes commencent à apparaître en Mésopotamie et se développent grâce à l’agriculture et l’élevage ovin (celui des moutons). Certaines cités pratiquent la transhumance, qui consiste à envoyer les moutons paître l’été dans des zones plus riches en ressources.
Mais les propriétaires des moutons qui confient leurs bêtes aux bergers veulent être sûrs que TOUS les moutons partis seront là au retour… Il faut donc être capable de « compter » et de « garder » l’information. Pour cela, ils placent en lieu sûr des « calculi », des petits cailloux d’argile du même nombre que celui des moutons… « Calculi » donnera le mot « calculs ».
Mais garder ces petits objets, ce n’est finalement pas pratique… donc on finit, de longues années plus tard par « écrire des symboles ». Mais ça c’est une autre histoire dont on pourra reparler !

Compter ses pas, c’est important !
Dans l’Antiquité, on mesure les distances avec des cordes… Mais cela ne convient que pour des courtes distances telles que celles de champs ou de bâtiments ! Mais comment faire quand on veut savoir ce qui sépare deux villes ?
En Grèce Antique, la mesure des distances était l’affaire des bématistes : des hommes qui marchaient sur plusieurs milliers de kilomètres en comptant leur pas ! Incroyable, non ?

Le signe « égal » et « les jumeaux »
Robert Recorde était un médecin anglais du 16e siècle et il s’intéressait aussi aux mathématiques. Avant lui, on écrivait le signe « égal » en toutes lettres ce qui n’était donc pas très pratique. Il introduit le signe  » =  » tel qu’on le connaît, avec des barres un peu plus longues car pour lui, ces deux traits parallèles représentaient des « jumeaux » et ils sont le symbole de ce qui est identique.

1e écriture du signe « égal » avec de longs traits, introduite par Robert Recorde

On va terminer par un peu de bricolage !

Une bande incroyable, le ruban de Möbius

Imaginez une bande de papier (ou tout autre matériau un peu souple). Vous associez ensuite de façon définitive l’une des extrémités de la bande avec l’autre extrémité mais attention, vous avez effectué une torsion avant l’assemblage. Vous obtenez alors une surface assez particulière : le ruban de Möbius.

Cet objet est assez remarquable car il ne possède qu’un seul bord (en passant le doigt sur l’arête, on fait complètement le tour de l’objet) et qu’une seule surface (qu’on a coutume de visualiser par l’expérience d’une fourmi imaginaire qui se déplacerait sur le ruban et reviendrait à sa place initiale après un certain temps, en ayant parcouru l’intégralité du ruban).
August Ferdinand Möbius est un mathématicien allemand du XIXe siècle qui a donné son nom à cet objet…
Pour terminer, sais-tu qu’il existe des objets « naturels » dont la géométrie est celle du ruban de Möbius ? En Californie, par exemple, une formation rocheuse au sein des Alabama Hills a été baptisée « Möbius Arch » étant donnée sa forme torsadée générée par l’action érosive du vent et de l’eau.

Pour en savoir plus :
– Livre de Denis Guedj,  « Les mathématiques expliquées à mes filles »
– Livre de Mickaël Launay,  » Le grand roman des maths, De la préhistoire à nos jours »

Auteur :
Pascale Baugé, du blog Le Monde et Nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.