Fabrique tes propres pierres de lait !

Voici le dernier article de l’année sur Kidiscience et nous espérons qu’il te plaira et te permettra de passer de bons moments à faire quelques expériences dans la cuisine.

aliencuisinier

Aujourd’hui, on fabrique de jolis objets.

1

Imagine-toi que l’ objet de cette photo soit fait uniquement à partir du lait et du vinaigre ?
Il n’y a pas d’arnaque… il n’y a que de la chimie !

Boutons, manches de couteaux, stylos, éventails, interrupteurs et touches de piano. Tout cela a été fait, entre la fin du 19ème et le début du 20ème siècle, en galalithe ou pierre de lait. Les accessoires, avant cette époque, étaient faits en matériaux naturels d’origine animale ou végétale (corne, nacre, os, ivoire, ébène). Quand ces matériaux ont commencé à être rares ou trop coûteux, on a cherché une alternative. On les a alors remplacés avec la galalithe, qui les imite assez bien. Même les faussaires l’ont utilisée pour remplacer l’ivoire.

boutons_pierre_lait
Boutons des uniformes de l’Australian Royal Airforce (environ1953). Photo Tyranny Sue

Avant la production et la diffusion des matières plastiques d’origine synthétique, c’est-à-dire fabriquées par l’homme à partir du pétrole, on produisait des plastiques dits artificiels, dérivés des matières premières naturelles. Des exemples : le celluloïd et l’acétocellulose étaient fabriqués à partir de la cellulose provenant du bois des arbres et la galalithe était fabriquée à partir de la caséine provenant du lait.

La galalithe est un polymère : une substance composée de très longues molécules. Comme l’indique son nom (du grec gala=lait et lithos=pierre), il s’agit d’une matière dure fabriquée à partir du lait.

Comment fabriquer de la galalithe ?

Voyons d’abord la composition du lait de vache (les pourcentages sont approximatifs, ça dépend du type de lait).

3

Le composant qui nous intéresse est la caséine. Il va falloir la séparer du reste avec un processus appelé « coagulation » du lait. Ça ressemble un peu à la coagulation du sang : on part d’une substance liquide qui, ensuite, devient solide.

La production de la galalithe ressemble un peu à la production du fromage. Pour faire cailler (coaguler) le lait et le transformer en fromage, on utilise un produit (la présure) composé d’enzymes d’origine animale, végétale ou microbienne. Les enzymes sont des substances qui accélèrent une réaction chimique.
Mais il y a une autre méthode : utiliser un acide comme le vinaigre (souviens-toi nous avions parlé des acides dans cet article).
Pour fabriquer de la galalithe on utilisait une substance appelée formol, mais à la maison ça marche bien avec du vinaigre.

Le matériel nécessaire

  • 150 ml de lait (un verre)
  • 15 ml de vinaigre (2 cuillères à soupe)
  • des filtres à café
  • un demi bas
  • un entonnoir
  • des emporte pièces

4

La recette

Faire bouillir le lait au four à micro-ondes à puissance maximale pendant 1 minute et demie. Rajouter le vinaigre et remuer.
Laisser cailler quelques secondes.
Ensuite filtrer à l’aide d’un bas et d’un filtre à café posés sur un entonnoir.
On sépare donc la partie solide de la partie liquide, appelée petit lait ou lactosérum, dont on ne se sert pas.
On obtient un espèce de pâte épaisse comme du fromage (ou ricotta) qu’on va récupérer et mettre dans des emporte-pièces. Après quelques jours, le résidu liquide  sera évaporé et la matière sera durcie. Ton objet aura aussi un peu rétréci.

5

Avec une touche de peinture acrylique on peut aussi donner à ces objets un aspect plus coloré. Pourquoi ne pas coller une ficelle et faire des décorations pour le sapin de Noël (on est encore en périodes de fêtes), ou simplement en fabriquer pour comprendre un peu la chimie et la façon dont sont produits les aliments, par exemple les fromages ?

Texte : Ludmilla du blog Ludmilla Science

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *