Mission InSight : écouter battre le cœur de Mars

Aujourd’hui, on te parle d’une grande mission dans l’Espace et sur la planète Mars ! Tu nous suis ?

Lundi 26 novembre 2018, InSight, le robot de la NASA s’est posé sur Mars. Il avait décollé en mai dernier de la Californie à bord d’une fusée pour un voyage de 485 millions de kilomètres qui a duré plus de 6 mois !

Lors d’une descente très dangereuse de 7 minutes entamée à 20 000 km/h, il a ouvert son parachute afin de ralentir jusqu’à 8 km/h, ce qui correspond à peu près à ta vitesse lorsque tu marches vite. Et heureusement le robot est arrivé sain et sauf sur la plaine d’Elysium, endroit dégagé choisi par la NASA pour l’atterrissage.

Vue d’artiste de l’atterrisseur InSight

Insight va rester au même endroit et étudier l’intérieur de Mars grâce à ses différents instruments, ce qui n’avait jamais été fait auparavant! On commence à bien connaître la surface de Mars mais ce qu’il y a en-dessous est encore un mystère…

Cette mission va nous permettre de savoir si le noyau de celle qu’on surnomme la planète rouge (nous en avions parlé dans ce précédent billet) est liquide ou solide, de mieux comprendre l’histoire de Mars et d’en déduire comment se sont formées les planètes rocheuses du système solaire (c’est-à-dire Mars, Mercure, Vénus et … la Terre !).

Composé d’une plateforme d’1,5 mètre de diamètre reposant sur 3 pieds, l’atterrisseur InSight, notre robot, a tout d’abord déployé ses grands panneaux solaires qui lui permettront de recharger ses batteries pendant environ 2 ans grâce à l’énergie fournie par le soleil.

Puis son bras robotique télécommandé a posé SEIS, un sismomètre fabriqué chez nous, en France, et un thermomètre appelé HP3.
Armé d’un bouclier pour le protéger du vent et des changements de température, SEIS va écouter battre le cœur de Mars ! Plus clairement il doit mesurer les moindres vibrations de la planète ce qui permettra de connaître la composition de l’intérieur de Mars.
Le deuxième instrument, le thermomètre HP3, doit s’enfoncer 5 mètres dans le sol afin de mesurer la température du sous-sol martien et suivre la façon dont elle varie.

L’atterrisseur est également équipé de deux appareils photos en couleur et nous a déjà envoyé plusieurs clichés. Voici l’un d’entre eux :

L’ensemble de ces données seront transmises aux scientifiques pour qu’ils les étudient et percent les secrets des planètes rocheuses… dont la nôtre !

Attendons de voir les belles découvertes qu’Insight va faire pendant une année martienne autrement dit pendant deux de nos années terrestres.

Auteur : Fabienne Kervella du blog La fille dans la lune
https://www.youtube.com/lafilledanslalune
https://twitter.com/f_dans_la_lune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.